Feu au vert

Essilor/Luxottica : le Canada approuve le projet de rapprochement. Le Bureau de la Concurrence canadien, qui fait partie des cinq juridictions où l’approbation est une condition suspensive à la réalisation de l’opération, a autorisé le projet de rapprochement entre les deux sociétés. Le rapprochement a été autorisé jusqu’à présent dans dix autres pays : Australie, Colombie, Inde, Japon, Maroc, Nouvelle Zélande, Russie, Afrique du Sud, Corée du Sud et Taiwan.

Pour rappel, la Commission européenne a repoussé au 26 février 2018, contre le 12 février initialement, la date butoir pour prendre sa décision sur le projet de fusion entre les deux chefs de file de l’optique. La Commission craint que la concentration réduise la concurrence sur le marché des verres de lunetterie. L’enquête initiale menée par la Commission européenne a soulevé plusieurs questions concernant en particulier la conjugaison entre la forte implantation d’Essilor sur le marché des verres et la forte implantation de Luxottica sur le marché des articles de lunetterie.