Feu au vert

Ulric de Varens : l’OPR sur les rails. L’Autorité des marchés financiers a examiné le projet d’offre publique de retrait suivie éventuellement d’un retrait obligatoire visant les actions de ce créateur de parfums et l’a déclaré conforme (n°17-285). Ulric Créations, qui détient 92,90% du capital et 96,84% des droits de vote, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 5,16 € par action (coupon de 0,09125 € détaché), valorisant Ulric de Varens 41,3 millions d’euros. Ce prix fait ressortir une prime instantanée de 21% et de 24% sur la moyenne des 3 derniers mois précédant l’annonce du projet. Si les titres non présentés par les actionnaires minoritaires ne représentent pas plus de 5% du capital ou des droits de vote, l’initiateur demandera, à l’issue de l’offre, le retrait obligatoire qui interviendra au même prix. Une nouvelle information sera publiée pour faire connaître le calendrier de l’offre publique.