Lu dans la presse

Retraits de la cote : les cibles possibles. Les prochains dossiers « sont à rechercher parmi les sociétés dont le flottant, c’est-à-dire la part du capital non contrôlée par un actionnaire majoritaire, est devenu dérisoire, explique Le Revenu dans sa dernière édition. Tôt ou tard, le processus de désintéressement des minoritaires viendra à l’ordre du jour pour ces entreprises qui n’ont plus vraiment leur place en Bourse. Une nouvelle réglementation d’Euronext facilite d’ailleurs la radiation des titres de la cote, sous certaines conditions ». Parmi les valeurs évoquées par l’hebdomadaire, Colas (construction d’infrastructures), ECA (concepteur de robots sous-marins et de drones), Euler Hermes (assurance-crédit), FFP (holding de la famille Peugeot) et Aufeminin (éditeur de sites dédiés aux femmes).