Verbatim

Bruxelles estime qu’Altice a enfreint les règles de l’Union Européenne. La Commission européenne a envoyé une communication des griefs dans laquelle elle affirme qu’Altice, entreprise multinationale de télécommunications établie aux Pays-Bas, a enfreint le règlement de l’UE sur les concentrations en mettant à exécution l’acquisition de l’opérateur de télécommunications PT Portugal avant de l’avoir notifiée ou d’y avoir été autorisée.

Mme Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a déclaré à ce sujet : « Les entreprises qui n’attendent pas le coup d’envoi et qui mettent à exécution des concentrations avant leur notification ou leur autorisation compromettent le bon fonctionnement du système de contrôle des concentrations de l’UE. La communication des griefs adressée à Altice montre que la Commission prend au sérieux les infractions aux règles qui visent à préserver le système de contrôle des concentrations ».

Si la Commission devait parvenir à la conclusion qu’Altice a mis à exécution l’opération avant sa notification ou l’adoption de la décision d’autorisation, elle pourrait lui infliger une amende jusqu’à concurrence de 10 % de son chiffre d’affaires annuel mondial. Altice conteste les conclusions préliminaires de la Commission européenne et présentera une réponse complète.