Verbatim

Projet de rapprochement entre Quantel et Keopsys, en vue de créer un champion européen de la technologie laser à usages scientifiques, industriels et médical, avec un chiffre d’affaires de plus de 80 millions d’euros. L’opération de rapprochement prendrait la forme d’un apport, à titre pur et simple, par Esira (société contrôlée par M. Marc le Flohic, PDG de Quantel) de l’intégralité des actions du groupe Keopsys (principalement constitué des sociétés Keopsys, LEA Photonics et Sensup) à Quantel.

Dans ce cadre, les valeurs relatives entre les deux sociétés s’établiraient à 56% pour Quantel et 44% pour le Groupe Keopsys. Ainsi, à l’issue de l’opération d’apport, Esira détiendrait, directement et indirectement, 54,7% du capital et 56,1% des droits de vote de Quantel. Esira franchirait le seuil de 30% du capital et des droits de vote de Quantel se plaçant ainsi en situation d’offre publique obligatoire. Une demande de dérogation à l’obligation de déposer une offre publique obligatoire sera sollicitée auprès de l’Autorité des Marchés Financiers.

Un commissaire aux apports sera désigné afin d’établir un rapport sur la valeur des apports et un rapport sur la rémunération des apports (et sur le caractère équitable du rapport d’échange). Lors de sa réunion du 22 juin 2017, le conseil d’administration de Quantel a approuvé, de manière unanime, le principe du projet d’apport. L’opération serait soumise aux conditions suspensives suivantes : l’obtention d’une dérogation à l’obligation de déposer une offre publique sur les actions Quantel, qui résulterait de l’apport envisagé ; et l’approbation par l’assemblée générale des actionnaires de Quantel (prévue pour la fin septembre 2017).