Inside

Abertis : un gros grain de sable dans l’OPA d’Atlantia. Le gouvernement espagnol a demandé jeudi à la CNMV, l’autorité de régulation des marchés, d’annuler ou de révoquer l’autorisation donnée, le 9 octobre 2017, à l’opérateur italien pour acquérir son concurrent espagnol. Dans sa requête, Madrid fait valoir qu’Atlantia n’a pas obtenu l’autorisation de prendre le contrôle d’Hispasat, l’opérateur de satellites détenu à 57,05% par Abertis. L’Etat, qui détient 9% d’Hispasat, considère qu’il s’agit d’un actif stratégique dans la mesure où il contrôle les communications par satellite en Espagne. La CNMV a un mois pour répondre à cette requête.