Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPA en vue de Takeda Pharma sur TiGenix, OPE de Dominion Energy sur Scana, OPA de BoadRiders sur Billabong, mais échec de l’offre d’Ant Financial (Alibaba) sur MoneyGram : la première semaine de l’année 2018 démarre fort. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

TiGenix : OPA en vue de Takeda Pharmaceutical. La plus grande entreprise pharmaceutique japonaise a l’intention d’acquérir 100% des titres de la société belge TiGenix, au prix de 1,78 € par action et un prix équivalent par American Depositary Share, warrant ou obligation convertible, soit une prime de 81,4% sur le dernier cours coté sur Euronext. Ce prix valorise cette société biopharmaceutique, axée sur l’exploitation des propriétés anti-inflammatoires des cellules souches allogéniques ou provenant de donneurs, 520 millions d’euros sur une base diluée. L’offre est soumise à un seuil de renonciation de 85%, ainsi qu’à plusieurs conditions suspensives.

Dominion Energy rachète Scana. Les deux groupes américains, spécialisés dans la production et la distribution d’électricité et de gaz naturel, sont parvenus à un accord en vue de se réunir sous une même bannière. Pour chaque action Scana, il sera offert 0,669 action nouvelle Dominion Energy, soit l’équivalent de 55,35 dollars par action, faisant ressortir une prime de 42,4% sur la base des derniers cours à New York. A ce niveau, Scana est valorisé 7,9 milliards de dollars (14,6 milliards dette comprise).

Boardriders rachète Billabong. La maison mère américaine des marques Quiksilver et Roxy s’apprête à acquérir son concurrent australien, réunissant ainsi deux grandes marques de vêtements de sports de glisse. Boardriders, contrôlé par le fonds Oaktree qui possède déjà 19% du capital, proposera d’acquérir chaque action Billabong au prix de 1 dollar australien. Ce prix fait ressortir une prime de 28% sur le cours du 30 novembre, dernière séance avant l’annonce d’une éventuelle offre d’acquisition, et valorise la société 380 millions de dollars australiens. Les membres du conseil d’administration de Billabong soutiennent à l’unanimité l’opération.

MoneyGram ne passera pas sous le contrôle d’Ant Financial. En raison de l’incapacité à obtenir le feu vert du Comité pour l’investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS), « malgré les efforts considérables déployés », les deux sociétés ont convenu de mettre fin à leur accord. Celui-ci prévoyait la prise de contrôle de MoneyGram International, spécialiste américain des paiements électroniques, par le bras financier du géant chinois de l’e-commerce Alibaba. Les entreprises ont annoncé leur intention de travailler ensemble sur de nouvelles initiatives stratégiques sur les marchés des transferts de fonds et des paiements numériques.

Les opérations en cours

Traqueur : l’OPA se termine lundi 8 janvier 2018. Coyote System, qui détenait avant l’offre 48,84% du capital de cette société spécialisée dans les produits de localisation de véhicules volés, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 1,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 30,4% par rapport au cours de clôture de l’action Traqueur au 5 mai 2017. A noter que l’initiateur n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les opérations à venir

Encore cinq sociétés en période de pré-offre ! Ce sont des sociétés ayant fait l’objet d’une annonce d’offre publique, mais dont le projet n’a pas encore été officiellement déposé auprès de l’AMF. Par ordre d’apparition, il s’agit de Business & Decision (OPAS d’Orange au prix de 7,93 € par action), Baccarat (OPA de Fortune Fountain Capital au prix de 222,70 € par action), SES Imagotag (OPAS de BOE Technology Group au prix de 30 € par action), Financière Marjos (OPAS de Krief Group au prix de 0,10 € par action) et d’Aufeminin (OPAS de TF1 au prix de 38,74 € par action).

Tours de table

Groupe IRD : nouveau tour de table. Suite à la fusion-absorption de l’AIFP, l’Association « GPI – Cité des Entreprises » a franchi en hausse le seuil de 20% et détient désormais 24,66% du capital et des droits de vote de cette société présente dans le capital investissement, l’immobilier, la transmission et la recherche de financements. L’Association « GPI – Cité des Entreprises » n’envisage toutefois pas d’acquérir d’autres actions, ni d’acquérir le contrôle de Groupe IRD.

A lire

La consolidation va s’accélérer en Europe continentale. « En 2018, nous anticipons davantage de prises de contrôle par des grands groupes britanniques à l’étranger, vers les Etats-Unis en particulier, partenaire économique privilégié du pays. La diversification géographique devient essentielle à ces groupes pour compenser le potentiel ralentissement de la croissance économique consécutive au Brexit », explique aux Echos Hernan Cristerna, coresponsable mondial des fusions-acquisitions de JP Morgan. « En Europe continentale, la combinaison du Brexit et la politique « America First » continuera d’accélérer la consolidation paneuropéenne ». Pour consulter l’entretien des Echos : https://www.lesechos.fr/finance-marches/ma/0301066599898-quon-le-veuille-ou-non-le-controle-des-investissements-etrangers-est-devenu-un-parametre-de-regulation-des-fusions-2141683.php

A savoir

Le bilan 2017 des offres publiques avec le palmarès des experts indépendants vous sera adressé ce samedi 6 janvier 2017. Sociétés cibles, acquéreurs, prix et nature de l’offre publique, primes offertes sur le dernier cours ou sur la moyenne des cours des trois derniers mois avant l’annonce de l’opération, noms des établissements présentateurs et des experts indépendants, etc.  Le Journal des OPA donnera en exclusivité tous ces éléments dans un document récapitulatif qui sera réservé aux membres recevant les alertes du Journal des OPA.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite une merveilleuse année 2018 et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés