Feu au rouge

Qualcomm met fin à son OPA sur NXP Semiconductors. Qualcomm River Holdings BV, filiale du fabricant américain de semi-conducteurs, a décidé de renoncer à acquérir son concurrent, basé aux Pays-Bas, n’ayant pas eu l’autorisation de la Chine. Conformément aux conditions du contrat, Qualcomm paiera à NXP des frais de résiliation de 2 milliards de dollars. Qualcomm a également annoncé que son conseil d’administration a autorisé un programme de rachat d’actions de 30 milliards de dollars, qui remplace l’actuelle autorisation portant sur 10 milliards. Qualcomm s’attend à exécuter la majorité de ce programme avant la fin de l’exercice 2019.