Etudes et recherche

Dividendes : une étude d’Allianz GI souligne leur rôle d’amortisseur. Dans un contexte politique incertain, les dividendes devraient rester un point d’ancrage important pour les investisseurs en 2019, selon une nouvelle analyse d’Allianz Global Investors, l’un des principaux gestionnaires actifs au monde. Au cours des 45 dernières années, les dividendes ont contribué à hauteur d’environ 41% au rendement total des actions européennes.

Le rapport 2019 sur les dividendes, qui livre une analyse des données relatives au rendement sur dividendes dans les principaux marchés du monde, révèle que les entreprises européennes sont particulièrement généreuses avec leurs actionnaires en comparaison internationale. Entre 1973 et la fin 2018, leur rendement du dividende s’élevait à 3,8% en moyenne, contre 3,2% en Amérique du Nord et 2% en Asie-Pacifique. En 2019, les experts d’Allianz GI s’attendent à ce que les entreprises de l’indice MSCI Europe versent environ 350 milliards d’euros de dividendes, soit environ 16 milliards d’euros (4,8%) de plus qu’en 2018, qui était déjà une année record en matière de rémunération des actionnaires.

Néanmoins, le rapport montre également que le versement de dividendes n’est pas le seul facteur de stabilité des placements en actions. Les actions à dividende élevé semblent afficher une volatilité bien inférieure à celles des entreprises versant moins de dividendes. En particulier, les actions américaines qui payent des dividendes sont nettement moins volatiles que celles qui n’en payent pas et l’on constate une tendance similaire depuis les années 1990 pour les actions européennes qui versent des dividendes.

« Les dividendes versés font office d’airbag à l’échelle du portefeuille d’un investisseur, résume Hans-Jörg Naumer, Head of Capital Market Analysis et co-auteur de l’étude. Leur effet peut être particulièrement favorable compte tenu des conditions de marché hostiles observées récemment en Europe. Nous avons constaté que les dividendes stabilisent un portefeuille car ils atténuent l’impact des corrections et génèrent un revenu prévisible. »