Verbatim

Ubisoft : Vivendi n’envisage pas de lancer une OPA dans les six mois à venir. A l’occasion de la publication de ses comptes au 3e trimestre 2017, le groupe français de médias et de contenus a précisé qu’il ferait en sorte de ne pas franchir le seuil de 30%. « Les investissements réalisés par Vivendi dans les jeux vidéo sont générateurs de valeur, explique le groupe. Gameloft est le numéro un mondial en matière de téléchargement de jeux sur mobile. La plus-value latente sur Ubisoft s’élève actuellement à plus d’un milliard d’euros ».

Ce secteur représentant le deuxième plus important dans les contenus après la musique, le groupe confirme sa volonté d’y poursuivre son développement. Pour autant, concernant Ubisoft, Vivendi indique, anticipant l’obtention le 23 novembre 2017 de droits de vote double , que dans les six prochains mois :

  • il n’envisage pas le dépôt d’une offre publique sur Ubisoft, ni d’en acquérir le contrôle. Ainsi Vivendi fera-t-il en sorte de ne pas franchir le seuil de 30% par l’effet du doublement de ses droits de vote ;
  • ayant pris acte de l’opposition manifestée par la direction générale d’Ubisoft, Vivendi ne sollicite pas de représentation à son conseil d’administration.

Jeudi 16 novembre, l’action Ubisoft a clôturé à 66,35 euros, en baisse de 2,5%, mais garde une avance de 96,3% depuis le début de l’année. Avec cette information, il n’est pas certain que cette plus-value soit maintenue dans son intégralité.