Les points sur les i

Renault n’absorbera pas Nissan ou Mitsubishi. Lors de l’assemblée générale du groupe Mitsubishi au Japon, Carlos Ghosn, président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, a été on ne peut plus clair : « Quiconque demandera à ce que Nissan et Mitsubishi deviennent des filiales à 100% de Renault a zéro chance de parvenir à ses fins ». Et d’ajouter : « Nous ne croyons pas qu’une entreprise qui domine les autres soit quelque chose de durable ». Des propositions devraient être faites aux principaux actionnaires de l’alliance au début du nouveau mandat de Carlos Ghosn.