Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Les grandes manœuvres se poursuivent avec la proposition d’une offre amicale du canadien Couche-Tard sur Carrefour, une OPR sur la Foncière Verte et le dépôt de l’OPA simplifiée sur Dalet, sans oublier le feuilleton Suez/Veolia et les opérations en cours (Bouygues Construction, Selectirente, Creval). Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Carrefour : Couche-Tard propose une contrepartie de 20 € par action. Après avoir confirmé des discussions exploratoires, le groupe québécois Alimentation Couche-Tard a confirmé avoir soumis à Carrefour une lettre d’intention non-engageante en vue d’un rapprochement amical sur la base d’un prix de 20 € par action (coupon attaché). Ce prix fait ressortir une prime de 29,3% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce des discussions, valorisant le groupe de distribution environ 16,4 milliards d’euros. « Les termes de la transaction sont toujours en cours de discussions et demeurent soumis à une vérification diligente, mais la rémunération proposée devrait en grande majorité être en numéraire », précise Couche-Tard qui exploite plus de 14 000 supérettes dans le monde. « Pour résumer ma position, c’est un “non” courtois, mais clair et définitif », a déclaré vendredi sur BFM TV, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. Après avoir bondi jusqu’à 18,10 €, Carrefour termine à 16,61 €, en hausse de 8,4% sur la semaine.

La Foncière Verte : projet d’OPR de PH Finance. PH Finance (contrôlée par M. Jean-Luc Petithuguenin) a déposé auprès de l’AMF, par l’entremise d’Oddo BHF, un projet d’offre publique de retrait visant les actions de cette société immobilière. L’initiateur, qui détient de concert avec Foncière PH Green (également contrôlée par M. Petithuguenin) 99,98% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 420 €. Ce prix fait ressortir une prime de 278% sur le dernier cours coté avant le dépôt du projet d’offre (111 €) et une prime de 225% sur l’actif net de liquidation IFRS (129,30 €). La mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions sont d’ores et déjà remplies. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 18 février au 3 mars 2021.

Dalet : l’OPA simplifiée est officiellement déposée. Comme annoncé le 22 octobre 2020, Dalet Holding (contrôlée par Long Path Private Investment Partners I) a déposé, par l’entremise d’Alantra, un projet d’offre publique visant les actions de ce spécialiste des solutions logicielles et de services pour les diffuseurs et les producteurs de contenu. Dalet Holding, qui détient désormais 80,72% du capital, s’engage à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 13,52 € par action. Ce prix extériorise une prime de 36,6% par rapport au cours de clôture du 21 octobre 2020 et une prime de 37,2% par rapport aux cours moyens pondérés par les volumes des 60 dernières séances avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 18 février au 10 mars 2021.

Le Tribunal de Paris a débouté Veolia de ses demandes concernant la consultation des CSE de Suez. Le Président du Tribunal Judiciaire de Paris s’est déclaré incompétent pour examiner les demandes de Veolia. « Il refuse une nouvelle fois de faire droit aux arguments de Veolia, qui veut s’opposer à l’information complète et transparente des instances représentatives du personnel de Suez, très inquiètes du démantèlement de leur Groupe envisagé par Veolia et de ses conséquences majeures pour les salariés », explique Suez. La consultation des CSE de Suez, suivant les modalités de l’accord de méthode qui organise quatre phases de travail jusqu’au 31 mai 2021, se poursuit donc.

Veolia prend acte de la décision du Tribunal judiciaire de Paris, statuant en référé, qui s’est déclaré incompétent à statuer. Veolia rappelle que la Cour d’appel de Paris a jugé par son arrêt du 19 novembre 2020 que le délai de consultation des instances représentatives du personnel de Suez était fixé à 3 mois. « La procédure d’information-consultation des CSE de Suez a débuté le 5 novembre 2020, comme confirmé par le groupe Suez devant plusieurs juridictions. En conséquence, elle s’achève le 5 février 2021 au plus tard et Veolia recouvrera l’ensemble de ses droits à cette même date ».

Les opérations en cours

Bouygues Construction : le projet note en réponse a été déposé. Ce projet, qui contient notamment le rapport établi par le cabinet Eight Advisory, mandaté par le conseil d’administration de Bouygues Construction comme expert indépendant, est diffusé en application de l’article 231-26 du règlement général de l’AMF. Pour mémoire, le groupe Bouygues, qui détient 99,97% du capital, s’engage à acquérir les 430 actions non détenues, représentant 0,03% du capital, au prix unitaire de 3 950 €. Bouygues, qui remplit déjà les conditions de détention, a demandé à l’AMF de procéder au retrait obligatoire dès la clôture de l’offre publique.

Selectirente : le projet note en réponse a également été déposé. Ce projet, qui contient notamment le rapport établi par le cabinet Ledouble, mandaté par le conseil de surveillance de Selectirente comme expert indépendant, est diffusé en application de l’article 231-26 du règlement général de l’AMF. Pour rappel, Sofidy (contrôlée par Tikehau Capital Advisors) a déposé un projet d’OPR visant les actions de cette société foncière spécialisée. Sofidy, qui détient de concert 52,05% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 87,30 € (dividende attaché). Ce prix fait ressortir une prime de 9,8% par rapport au cours de clôture le 8 décembre 2020. L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Credito Valtellinese (Creval) examine toutes les options. Après avoir déjà fait savoir que l’offre de Crédit Agricole n’était ni anticipée, ni acceptée pour l’instant, le conseil d’administration de la banque italienne a déclaré qu’il « continuera à travailler avec l’objectif de poursuivre la création de valeur pour l’ensemble des actionnaires de Creval, sans négliger aucune option stratégique et en mettant l’accent sur les résultats obtenus par la Banque ». Pour rappel, Crédit Agricole Italia, filiale à 75,6% de Crédit Agricole, a décidé de lancer une OPA volontaire au prix de 10,50 € l’action. Ce prix fait apparaître une prime de 21,4% par rapport au dernier cours de Credito Valtellinese, à la date du 20 novembre 2020, et une prime de 42% par rapport à la moyenne des 3 derniers mois.

Les résultats

Groupe Open : New Go pointe à 72%. A l’issue de son OPA rouverte au prix de 15 € par action, close le 13 janvier 2021, New Go (contrôlée par Montefiore Investment) détient avec les membres du concert 72,20% du capital et au moins 78,03% des droits de vote de cette entreprise de services du numérique. L’initiateur avait précisé dès le départ qu’il n’avait pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire.

Sorties de cote

Anevia : le retrait obligatoire interviendra le 19 janvier 2021. A l’issue de son offre alternative, close le 8 janvier 2021, Ateme détient désormais 97,88% du capital de cette société spécialisée dans la diffusion vidéo, l’intégralité des BSA 2017C et 2019A, ainsi que 64,56% des BSA B existants à ce jour. Le retrait obligatoire interviendra donc au prix de 3,50 € par action Anevia et 1,54 € par BSA B.

EasyVista : le retrait obligatoire interviendra le 22 janvier 2021 au prix de 70 €. Il portera sur 47.302 actions de cet éditeur de solutions d’automatisation de la gestion des services, représentant 2,53% du capital et au plus 2,68% des droits de vote.

Ingenico Group : avis aux anciens actionnaires. A l’issue du retrait obligatoire intervenu le 19 novembre 2020, Caceis Corporate Trust, établissement chargé de centraliser les opérations d’indemnisation, informe qu’il a versé aux intermédiaires financiers teneurs de compte la totalité des indemnités revenant à leurs clients qui n’ont pas présenté leurs actions à l’offre publique de retrait initiée par Worldline sur la base d’un prix de 123,10 € par action et de 179 € par Oceane.

A savoir

Sanofi renforce sa présence dans l’immunologie avec l’acquisition de Kymab. À la suite d’un accord, le groupe pharmaceutique français va acquérir Kymab, biotech anglaise spécialisée dans le développement clinique d’anticorps monoclonaux entièrement humains ayant des indications en immunologie et immuno-oncologie, pour un paiement initial de 1,1 milliard de dollars, assorti de paiements d’étape pouvant atteindre 350 millions de dollars, en fonction de la réalisation de différentes phases de développement. Sanofi financera cette opération avec sa trésorerie disponible et prévoit de finaliser l’opération au 1er trimestre 2021.

Etudes et recherche

La Banque centrale européenne (BCE) publie la version finale du guide décrivant son approche prudentielle de la consolidation dans le secteur bancaire, à l’issue d’une consultation publique qui s’est achevée le 1er octobre 2020. La BCE utilisera les outils de supervision dont elle dispose pour faciliter la mise en œuvre de projets de consolidation durables. Ces projets doivent être fondés sur un plan d’activité et d’intégration crédible, améliorer la durabilité du modèle d’activité et respecter des normes élevées en matière de gouvernance et de gestion des risques. Pour en savoir plus et accéder aux documents de la BCE

La valeur des opérations de fusions-acquisitions a reculé de 8% en 2020 au niveau international, mais une reprise nette est notée au second semestre, selon une étude du cabinet Allen & Overy. Pour connaître les grandes lignes de l’étude

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un beau week-end avant et après 18 heures et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés