Lu sur le Web

La Cour de Cassation valide la création du holding par la famille Hermès. La justice a débouté les actionnaires minoritaires, Patrick Repplinger et l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam), qui contestaient les modalités de constitution du holding H51 par les héritiers Hermès et réclamaient le lancement d’une OPA. Dans son arrêt que Challenges a pu consulter, la Cour précise que « les conditions dans lesquelles les membres du groupe familial exercent leur pouvoir au sein d’Hermès sont demeurées stables dans le temps ». « Nous savions que nos chances d’aboutir étaient assez minces », a réagi en substance Colette Neuville, présidente de l’Adam. Reste maintenant à connaître l’issue de la plainte déposée en juillet par Hermès pour manipulation de cours et délits d’initiés.