Exception à la règle

SCBSM : il n’y aura pas d’offre publique.  La Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche envisage l’annulation de 850.000 de ses propres actions acquises dans le cadre de son programme de rachat d’actions, soit environ 6,26% de son capital. Au résultat de celle-ci, M. Jacques Lacroix détiendra directement et indirectement, 51,30% du capital et des droits de vote de cette société foncière.

Jacques Lacroix fait valoir que l’opération d’annulation des actions sera soumise à l’autorisation de l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires convoquée pour le 17 décembre 2019, et qu’il s’est engagé à ne pas influer sur la décision qui sera prise lors de l’AGE et qu’il ne prendra pas part au vote lors du conseil d’administration appelé à mettre en œuvre la réduction de capital. Sur ces bases, l’AMF a octroyé la dérogation à l’obligation de déposer un projet d’offre publique.