Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition d’Omira par Lactalis. Les activités des entreprises se chevauchent sur le marché de l’approvisionnement en lait cru en France et sur le marché des produits laitiers de longue conservation en Italie et Slovénie. Toutefois, la Commission européenne a conclu que la concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence compte tenu de la faible augmentation de la part de marché qui résulterait de la concentration et de la présence de nombreux concurrents crédibles et bien établis.