Feu au vert

Bruxelles autorise sous conditions l’acquisition d’Ingenico par Worldline. L’enquête de la Commission européenne s’est concentrée sur les activités de Wordline et d’Ingenico dans le secteur des services de paiement, dans lequel elles présentent des chevauchements horizontaux et créent des liens verticaux dans un certain nombre de pays de l’Espace économique européen (EEE). L’enquête a révélé des problèmes de concurrence sur les marchés de la prestation de services d’acquisition de paiements en point de vente et de services de fourniture et de gestion de terminaux de point de vente dans trois pays.

Afin d’apaiser les craintes en matière de concurrence soulevées par la Commission, les entreprises ont proposé de céder certaines activités d’acquisition de paiements en point de vente et de fourniture et de gestion de terminaux de point de vente. La Commission a conclu que l’opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne pose plus de problème de concurrence. La décision est subordonnée au respect intégral des engagements.