Feu au vert

SeLoger/Logic-Immo : les « attendus » de l’Autorité de la concurrence. L’Autorité était conduite pour la première fois à se prononcer sur une concentration impliquant deux plateformes en ligne. Pour ce faire, elle a notamment dû prendre en compte les effets de réseau croisés et s’est intéressée à l’importance des données dans cette opération. L’analyse de l’Autorité s’est appuyée sur une large consultation de l’ensemble des professionnels du secteur (portails, agences immobilières, fédérations), sur l’analyse de nombreux documents internes des parties et, pour la première fois, sur les résultats d’un questionnaire en ligne administré par l’Autorité auprès de plus de 30 000 agences immobilières.

A l’issue de son examen, l’Autorité considère que l’opération, qui certes renforce la part de marché de SeLoger, ne porte pas significativement atteinte à la concurrence.

Premièrement, l’opération ne modifie pas les incitations de la nouvelle entité à augmenter ses prix, dans la mesure où les agences immobilières qui seraient amenées à diminuer leur utilisation de SeLoger ou de Logic-Immo à la suite d’une hausse de prix de l’un de ces portails se reporteraient en très grande majorité vers les autres portails, au premier rang desquels Le Bon Coin. Ce dernier demeurera, à l’issue de l’opération, le premier acteur du marché en termes d’audience et sera susceptible d’exercer une pression concurrentielle croissante, notamment en raison de l’acquisition récente du portail AVendreALouer. Si la nouvelle entité procédait à des hausses de prix dans le futur, cela ne serait pas spécifiquement lié à l’opération.

Deuxièmement, une élimination significative de la concurrence résultant d’une offre de services couplés entre les deux portails n’a pu être démontrée. Si une telle offre peut entraîner une baisse du nombre d’annonces et du chiffre d’affaires des concurrents de la nouvelle entité, cette réduction demeurerait limitée.

Enfin, l’Autorité a examiné en détail l’impact sur l’opération que pourrait avoir le développement ou l’entrée des GAFA sur le marché des petites annonces immobilières en ligne de professionnels. Si elle a été prudente en la matière2, elle a en revanche relevé le développement du portail Bien’ici, créé à l’initiative des professionnels de l’immobilier.

Aux termes de cette décision, qui a pris en compte les différentes spécificités des plateformes et des marchés en cause, l’Autorité a estimé que l’opération n’était pas de nature à porter atteinte à la concurrence sur les marchés concernés. L’Autorité a donc autorisé, sans conditions, l’acquisition de la société Concept Multimédia (Logic-Immo.com) par le groupe Axel Springer (SeLoger.com).

Voir également : https://www.journaldesopa.com/ils-ont-dit/verbatim/spir-communication-a-cede-ses-activites-immobilieres-ouvrant-la-voie-a-lopr_15975.html