Lu dans la presse

Air France-KLM : vers une nationalisation rampante ? « Le raid hollandais signifie en effet que dans deux ans, grâce à la loi Florange, les deux Etats [la France et les Pays-Bas] seraient susceptibles de contrôler en assemblée générale plus de la moitié des voix, et de faire valoir leurs points de vue au détriment de celui des autres minoritaires », explique Les Echos dans un crible. « Cette étrange nationalisation risque bien entendu de faire tanguer l’appareil piloté par Ben Smith. A partir de la fin de l’été prochain, les deux partenaires stratégiques Delta Air Lines et China Eastern bénéficieront également de cette diabolique mécanique des droits de vote doubles qui n’a pas fini de se retourner contre son créateur ».