Lu dans la presse

Gemalto, Naval Group : Dassault Aviation réagit. « Concernant Gemalto, nous avons totalement soutenu Thales dans cette opération. Le rachat de Gemalto est une percée majeure pour Thales dans un domaine – la cybersécurité – de plus en plus stratégique. Reste maintenant à réussir son intégration », explique Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, dans un grand entretien aux Echos. « En revanche, en ce qui concerne Naval group, nous ne sommes qu’un actionnaire minoritaire et c’est à l’Etat, détenteur de 65 % du capital, que revient la décision. Nous n’avons donc pas de commentaire à faire sur les négociations entre Fincantieri et Naval group ». Pour consulter l’entretien des Echos.