Lu dans la presse

Latécoère pourrait être un acteur de la consolidation dans les aérostructures. « Dans ce domaine, il y a cependant moins de mouvements de fusions-acquisitions en Europe qu’aux Etats-Unis, à l’exception de la bataille pour le contrôle du britannique GKN », explique Yannick Assouad, directrice générale de Latécoère, dans un entretien au Revenu hebdo. « Le marché américain est, de surcroît, plus gros car il y a plus d’avionneurs installés de longue date [Boeing, Gulfstream, Bombardier…]. Il y a donc historiquement plus de sous-traitants locaux sur le continent nord-américain ». Aux Etats-Unis, « le marché reste éclaté entre une poignée de très gros acteurs (Spirit, Triumph…) et énormément d’entreprises totalisant moins de 250 millions de dollars de chiffre d’affaires, qui font figure de cibles potentielles pour Latécoère ».