Lu dans la presse

Tesla, par ici la sortie. « En mettant sur la table un prix par action de 420 dollars pour retirer Tesla de la cote, Elon Musk a rincé les vendeurs à découvert (une perte estimée à 3 milliards de dollars) et découragé les spéculateurs sur la prime d’assurance de ses obligations (les CDS), sans parler du plus pour les obligations convertibles », explique le journal Les Echos dans un crible. Et d’ajouter : « Wall Street n’a rien à perdre si le grand ingénieur innove sur le terrain financier. Tout le monde n’ayant pas les poches aussi profondes que les fonds souverains ou les banques chinoises, il faudra quand même s’assurer que le risque d’illiquidité est bien apprécié. Pour que la sortie de Bourse ne finisse pas en sortie de route ».