Verbatim

Covéa et Scor n’ont pas trouvé d’accord à l’amiable. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), l’organe de supervision de la banque et de l’assurance en France, constate que les discussions entamées entre Covéa et Scor pour régler leurs différends n’ont pas abouti à ce stade, et le regrette. Elle continuera comme c’est son rôle à superviser avec attention l’évolution de la situation de ces deux groupes, et notamment de la gestion des risques en résultant.