Verbatim

Euronext : une force de frappe de 500 millions d’euros. A l’occasion de la publication de ses résultats pour le 1er trimestre 2020 (bénéfice net en hausse de 71,2%, à 96,1 millions d’euros), le principal opérateur paneuropéen a indiqué qu’il disposait de plus de 500 millions d’euros en vue d’éventuelles acquisitions. « Je ne m’attends à aucune pause dans les M&A [fusions-acquisitions] », a déclaré le directeur général du groupe, Stéphane Boujnah, lors d’une conférence téléphonique.