Verbatim

Le groupe Casino a finalisé son plan de refinancement annoncé le 22 octobre visant à renforcer sa liquidité et sa structure financière. La finalisation de ces opérations permet au groupe de distribution de se concentrer pleinement sur l’atteinte de ses objectifs opérationnels, financiers et stratégiques ainsi que sur la bonne exécution de son plan de cessions d’actifs. Ce plan a comporté deux volets :

‒ la levée de financement pour 1,8 Md€ via un prêt à terme (« Term Loan B ») pour 1000 M€ et une dette obligataire high yield sécurisée de 800 M€, à échéance janvier 2024,

‒ l’extension de 2 Md€ des lignes de crédit confirmées en France en une nouvelle ligne de crédit confirmée (« RCF »), à échéance octobre 2023.

La mise à disposition du Term Loan B et l’émission de l’obligation high yield sécurisée, intervenues hier, ont permis au groupe de financer l’offre de rachat portant sur les obligations de maturité 2020, 2021 et 2022 pour un montant décaissé de 806 M€ ; rembourser les lignes de crédit tirées à date pour 630 M€ ; et payer les honoraires et commissions liés à la transaction. Le montant résiduel de 290 M€ a été placé sur un compte séquestre, dédié aux remboursements futurs de dette.

Cette opération a permis de porter la maturité de la dette du groupe à 3,8 ans, contre 3,3 ans avant l’opération. Avec l’extension des lignes de crédit confirmées dans le nouveau RCF de 2 Md€, le groupe Casino dispose désormais de 2,3 Md€ de lignes de crédit confirmées non tirées en France. La maturité moyenne de ces lignes est de 3,6 ans contre 1,6 an avant l’opération.