Verbatim

Natixis cède 29,5% du capital de Coface à Arch Capital Group. L’OPA tant attendue n’est pas encore arrivée. En ligne avec le plan New Dimension, Natixis, filiale du Groupe BPCE, a cédé 29,5% du capital de Coface à Arch Capital Group, un assureur américain spécialisé de premier plan, pour un prix de 10,70 € par action (dividende attaché), soit une décote de 6% par rapport au cours de la veille (11,38 €). La réalisation de la transaction est soumise à des conditions usuelles, notamment l’obtention des autorisations réglementaires requises, ce qui pourrait prendre 6 à 12 mois.

La transaction déclenchera, au moment de sa réalisation, la déconsolidation de Coface dans les comptes de Natixis, libérant ainsi environ 35 points de base de ratio CET1, principalement grâce à la déconsolidation d’environ 3,5 milliards d’actifs pondérés du risque. L’annonce de la cession entraînera également une dépréciation de goodwill d’environ 100 millions au 1er trimestre 2020, sans impact sur le ratio CET1.

Suite à la réalisation, Natixis continuera à distribuer à ses actionnaires l’intégralité du capital excédentaire par rapport à sa cible de CET1, que ce soit via le dividende ordinaire ou d’autres modalités. Pour rappel, le ratio CET1 de Natixis au 31 décembre 2019 était de 11,3%, au-dessus de sa cible de 11,2% et la contribution de Coface au résultat net 2019 publié de Natixis était limitée (environ 2,5%).

Suite à la transaction, Natixis ne sera plus représentée au conseil d’administration de Coface. La participation résiduelle de 12,2% sera détenue comme une participation financière.

Fenchurch Advisory et Rothschild & Co ont agi comme conseils financiers de Natixis et Darrois Villey Maillot Brochier comme conseil juridique de Natixis pour la transaction.