Verbatim

Scor : « le démarrage vigoureux de l’année 2019 témoigne de la profondeur du fonds de commerce et de la pertinence de la stratégie du groupe », se félicite Denis Kessler, son président-directeur général. Au 1ertrimestre 2019, les primes brutes émises atteignent 3 985 millions d’euros, en hausse de 5,7% à taux de change courants (+2% à taux de change constants). Le résultat net du groupe ressort à 131 millions pour le trimestre. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) atteint 9%.

Les capitaux propres atteignent 6,3 milliards au 31 mars 2019, ce qui porte l’actif net comptable par action à 33,64 €, contre 31,53 € au 31 décembre 2018. Le ratio d’endettement financier s’établit à 25,9% au 31 mars 2019, en baisse de 1,6 point par rapport au 31 décembre 2018. Le ratio de solvabilité estimé de 219% en fin de trimestre se situe dans la partie haute de la zone optimale de solvabilité de 185% – 220% définie dans le plan « Vision in Action », en hausse de 4 points par rapport au 31 décembre 2018.

Au cours du premier trimestre, le groupe a finalisé la fusion de ses trois entités juridiques SE, optimisant ainsi son capital sous le régime de Solvabilité II, avec un effet positif en termes de capital de solvabilité d’environ 200 millions d’euros. Scor propose ce jour à l’assemblée générale de distribuer au titre de 2018 un dividende par action de 1,75 €, en hausse de 6% par rapport à l’année dernière, qui sera versé le 2 mai, sous réserve de l’approbation des actionnaires.