Verbatim

SMCP : vers un changement de tour de table. Cet acteur du luxe (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac) a été informé par courrier officiel que GLAS, en sa qualité de Trustee au titre des obligations échangeables en actions SMCP émises en septembre 2018 par European TopSoho, a notifié à ce dernier, actionnaire majoritaire de SMCP à hauteur de 53% du capital, la survenance d’un cas de défaut au titre de l’emprunt obligataire échangeable en actions SMCP d’un montant de 250 millions d’euros, lié à l’absence de remboursement de cet emprunt à son échéance du 21 septembre 2021 et à l’expiration du délai de grâce qui courait jusqu’au 30 septembre 2021 (inclus) pour remédier à ce défaut. A la connaissance de SMCP, le nombre total des actions SMCP sous-jacentes à ces obligations et faisant l’objet d’un nantissement représente 37% du capital et ce nantissement peut être réalisé à compter du 19 octobre 2021.

En outre, la société a pris connaissance de la déclaration de franchissement de seuil publiée auprès de l’Autorité des marchés financiers par GLAS, en sa qualité de Trustee au titre des obligations. Dans le cadre de cette déclaration, GLAS indique, à la suite de la notification de défaut susvisée, qu’il est désormais en droit d’instruire 29% des droits de vote attachés à une partie des actions nanties (étant précisé que la propriété de ces actions n’a pas été transférée à GLAS).

GLAS a également indiqué qu’il envisage de réaliser le nantissement sur les actions SMCP à compter du 19 octobre 2021, qui résulterait en (i) la prise de possession temporaire par le Trustee de la propriété des actions nanties jusqu’à 29% du capital social et (ii) la nomination d’un receiver (mandataire professionnel de droit anglais) en charge de vendre les actions nanties à un tiers. GLAS a indiqué qu’en cas de réalisation du nantissement, il envisage de demander la nomination de trois administrateurs au conseil d’administration de SMCP.

European TopSoho a initié un recours notamment contre GLAS, en sa qualité de Trustee au titre des obligations, et a indiqué examiner actuellement ses options dans le cadre de la présente situation.

Partager