Verbatim

Ubisoft : retour d’assemblée générale (suite). Le quorum s’est établi à 82,67% (il avait été de 76,54% en 2016). « Les actionnaires ont exprimé leur soutien massif à la stratégie et au management d’Ubisoft en approuvant toutes les résolutions de l’assemblée générale ordinaire à l’ordre du jour », indique l’éditeur de jeux vidéo notamment : le renouvellement des mandats d’administrateurs de Didier Crespel, Laurence Hubert-Moy, et Christian, Claude et Michel Guillemot ; les nominations de deux nouvelles administratrices indépendantes, Corinne Fernandez-Handelsman et Virginie Haas, le conseil d’administration comportant désormais une majorité d’administrateurs indépendants (6 sur 11).

Les actionnaires ont également approuvé les résolutions de la partie extraordinaire de l’assemblée générale, notamment la possibilité, pour les salariés, sur décision du conseil d’administration, de participer à des augmentations de capital.

Ils ont en revanche rejeté la résolution n°31 sur la rémunération des talents (programme d’attribution d’actions gratuites aux salariés). « Du fait, comme en 2016, de l’abstention systématique de Vivendi, cette résolution n’a en effet pas été approuvée », précise Ubisoft. « Cet outil étant toutefois essentiel à toute politique de recrutement et de fidélisation des talents dans l’industrie du jeu vidéo, et plus largement dans les entreprises de haute technologie, des alternatives seront mises en place, afin de garantir une rémunération compétitive des talents ».