Verbatim

Vivendi déplore la décision prise par Mediaset de refuser le droit de vote à Simon Fiduciaria. « L’assemblée générale extraordinaire de Mediaset, qui se tient aujourd’hui, est illégale, le conseil d’administration de Mediaset ayant empêché Simon Fiduciaria de voter, en s’appuyant sur une interprétation du droit italien des médias contraire au traité de l’Union européenne », explique Vivendi dans un communiqué. « Mediaset ne tient compte ni des droits les plus élémentaires des actionnaires ni des principes de gouvernance d’entreprise, son seul objectif étant de favoriser Fininvest sans même reconnaître une prime aux actionnaires minoritaires ». Vivendi utilisera tous les recours juridiques possibles dans tous les pays et toutes les juridictions concernés pour contester la légalité du projet de nouvelle entité.