Inside

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. Unibail-Rodamco-Westfield (URW) se prépare à une bataille d’actionnaires, Verneuil Finance s’apprête à changer d’actionnaire majoritaire via une opération d’apport d’actifs, Metro continue de rejeter l’offre d’EPGC et Lagardère remporte une première manche. Ce qu’il faut retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Unibail-Rodamco-Westfield (URW) : des actionnaires s’opposent à l’augmentation de capital. En vue de l’assemblée générale du 10 novembre 2020, l’opérateur de centres commerciaux a reçu des propositions émanant d’un consortium d’investisseurs détenant 4,1% du capital. Parmi eux, Xavier Niel, fondateur et président d’Iliad, et Léon Bressler, l’ancien PDG d’Unibail, qui s’opposent à l’augmentation de capital programmée. « C’est une erreur stratégique d’avoir racheté pour 25 milliards de dollars Westfield, qui n’en vaut pas plus de 14, et leur projet pour passer la crise consiste à lancer une augmentation de capital record de 3,5 milliards. Ce n’est pas la bonne solution », explique Xavier Niel aux Echos. Et d’ajouter : « Nous voulons agir parce qu’il y a urgence et parce qu’il faut remettre le groupe sur le bon chemin ». Le conseil de surveillance d’URW exprime son profond désaccord avec ces propositions « qui ajoutent incertitude et risque à un environnement actuel déjà complexe ».

Verneuil Finance est entrée en négociations exclusives avec Camahëal Finance, en vue d’un projet de rapprochement par voie d’apport de l’intégralité des titres d’Alan Allman Associates International, spécialisée dans le conseil aux entreprises, à Verneuil Finance. Cette dernière n’a pas d’autre activité que de détenir une participation (19,52%) dans la Société Française de Casinos, qui a vocation à être cédée à Casigrangi préalablement à l’opération pour un prix de 1,69 M€. Ainsi, à la date de réalisation prévue au 4e trimestre 2020 ou au 1ertrimestre 2021, Verneuil Finance sera alors une simple holding cotée. A l’issue de l’apport, il est d’ores et déjà précisé que Camahëal Finance sera actionnaire à plus de 90% du nouvel ensemble. Pour Alan Allman, cette opération lui permettrait d’accéder au marché réglementé et d’envisager des opérations financières secondaires.Ce projet est conditionné notamment à l’obtention d’une dérogation à l’obligation de déposer une offre publique sur les titres Verneuil Finance.

Sur les marchés étrangers

Metro rejette de nouveau l’offre d’EPGC. Le directoire et le conseil de surveillance du géant allemand de la distribution « estiment que l’offre sous-évalue significativement Metro » et « recommande aux actionnaires de ne pas l’accepter ». A la mi-septembre, EP Global Commerce, le véhicule d’acquisition de l’investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac, qui détient déjà 29,9% du capital, a annoncé son intention de lancer une OPA volontaire aux prix de 8,48 € par action ordinaire et de 8,87 € par action préférentielle. Par cette offre volontaire, EPGC vise à « accroître sa participation dans Metro au-dessus du seuil de 30% pour se donner plus de flexibilité à l’avenir et sans avoir à faire une offre publique d’achat obligatoire ».

Les opérations en cours

IntegraGen : l’OPA se termine mercredi 21 octobre 2020. OncoDNA, qui détient 29,99% du capital, s’engage à acquérir la totalité des titres non détenus au prix de 2,20 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 36,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce, le 8 juillet 2020, et de 7,4% par rapport à la moyenne pondérée des 60 dernières séances avant cette date. Cette opération de rapprochement « associerait l’expertise d’OncoDNA en termes de médecine de précision en oncologie au savoir-faire d’IntegraGen dans les services de séquençage ADN et analyses bio-informatiques ».

Antalis : l’OPA simplifiée au prix rehaussé est ouverte jusqu’au 28 octobre 2020. Kokusai Pulp & Paper (KPP), qui détient désormais 83,75% du capital d’Antalis, s’engage à acquérir les actions non détenues du groupe de distribution de papiers au prix unitaire de 0,90 € au lieu de 0,73 € initialement. Ce prix fait ressortir une prime de 132% sur le dernier cours coté au 30 mars 2020 avant l’annonce de l’opération et une prime de 69,1% sur la moyenne des 2 derniers mois avant cette date.

ECA : l’OPA simplifiée est ouverte jusqu’au 29 octobre 2020. ECA s’engage à acquérir un maximum de 875.000 de ses propres actions, soit 9,96% de son capital, au prix unitaire de 28 €. Ce prix fait ressortir une prime de 25% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 18,1% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois. Les actions ainsi acquises ont vocation à être annulées. Groupe Gorgé, qui détient 65,21% du capital de ce spécialiste de la robotique, a indiqué son intention de ne pas apporter ses titres à l’offre. En revanche, Groupe Gorgé a l’intention de procéder à une fusion absorption de sa filiale ECA sur la base d’une parité indicative de 9 actions Groupe Gorgé pour 5 actions ECA. Ce projet de fusion devrait être soumis, postérieurement à la présente offre, aux assemblées générales des deux sociétés.

Devoteam : l’OPA va pouvoir être lancée. L’AMF a examiné le projet d’offre publique et l’a déclaré conforme (visa n° 20504). La société Castillon, contrôlée par MM. Godefroy et Stanislas de Bentzmann, qui détient de concert 21,03% du capital du groupe de conseil en technologies, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 98 €. Ce prix fait ressortir une prime de 24,8% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce de l’offre, le 9 juillet 2020, et une prime de 34,8% sur la moyenne des cours des 60 séances avant cette date. L’ouverture de l’offre est toutefois conditionnée à l’obtention de l’autorisation du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, étant précisé que l’initiateur l’a saisi le 24 juillet 2020.

Tours de table

Lagardère : du nouveau dans le tour de table. Par suite d’acquisitions en Bourse, le concert composé, d’une part, de M. Arnaud Lagardère et les sociétés Lagardère, LM Holding et Lagardère Capital et, d’autre part, Groupe Arnault et Financière Agache, a franchi en hausse le seuil de 15% du capital et détient 15,01% du capital et 16,93% des droits de vote. Le concert n’envisage pas de prendre le contrôle de Lagardère, mais envisage de procéder à l’acquisition d’actions « en fonction des opportunités de marché et des évolutions de l’actionnariat ». A noter que Vivendi a pris acte de la décision du Tribunal de commerce de Paris de ne pas faire droit à sa demande de convocation dans les meilleurs délais d’une assemblée générale et va faire appel de cette décision.

A savoir

Oddo BHF et Landolt & Cie confirment leur rapprochement. Sous condition suspensive de l’autorisation de la Finma (autorité indépendante de surveillance des marchés financiers suisses), cette alliance donnera lieu à un véritable partenariat stratégique avec les équipes de Landolt & Cie et fera de la Suisse le troisième pilier de la stratégie de développement du groupe Oddo BHF, aux côtés de la France et de l’Allemagne, avec plus de 6 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Fondée en 1780 à Lausanne, Landolt & Cie est un acteur de référence en matière de banque privée en Suisse, berceau culturel et historique de la finance.

Bruits de marché

KPN très recherchée à la Bourse d’Amsterdam. Lundi 12 octobre, l’action de l’opérateur néerlandais de télécoms s’est adjugée 6,8% à 2,386 €, portant sa capitalisation à 10 milliards d’euros, avant de céder quelques fractions en fin de semaine. Selon l’agence Bloomberg, la société d’investissement suédoise EQT réfléchirait à une éventuelle offre d’achat, ce qui constituerait la plus importante acquisition de son histoire. Aucune décision définitive n’a toutefois été prise, a souligné l’agence.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end « distancié » et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés