L'offre du jour

Bourrelier (ex-Bricorama) : trois actionnaires minoritaires obligent le groupe familial à lancer une OPR. Le groupe familial Bourrelier devra procéder au dépôt d’un projet d’OPR visant les actions Bourrelier Group libellé à des conditions telles qu’il puisse être déclaré conforme, dans un délai fixé à trois mois. Ainsi en a décidé l’Autorité des marchés financiers après avoir examiné les demandes déposées par trois actionnaires minoritaires, les 24 mai et 6 juin 2019 : Lazard Frères Gestion, agissant pour le compte du FCP Lazard Small Caps France (actionnaire à hauteur de 1,74% du capital), JG Capital Management (6,77%) et IDI (1,02%).

Ces trois actionnaires font valoir en substance « une absence de liquidité prévalant sur le marché de l’action Bourrelier Group qui les empêche de céder leurs participations dans des conditions normales de délai et de cours, étant observé que la société a vu son profil d’activité significativement modifié notamment par des cessions d’actifs intervenues en janvier 2018 ». Dans le cadre de l’examen de ces demandes, l’AMF a relevé que, au 30 mai 2019, le concert familial Bourrelier détenait 87,29% du capital et 90,10% des droits de vote de Bourrelier Group.

Environ 16 000 actions sont échangées par an, a constaté l’AMF. Dès lors, en cédant un quart des volumes constatés, afin à ne pas impacter trop fortement le marché, Lazard Frères Gestion pourrait céder l’intégralité de sa participation dans un délai d’environ 27 ans, ce qui constitue un délai anormalement long. Dès lors, la liquidité ne permet pas à Lazard Frères Gestion de céder sa participation dans des conditions normales. Et le fait de ne pas avoir apporté ses titres à l’offre publique qui a eu lieu en 2007 ne constitue pas au cas d’espèce un comportement contraire à l’esprit de l’article 236-1 du règlement général, compte tenu de son antériorité.

Par conséquent, et sans qu’il soit besoin d’examiner les demandes soumises à l’AMF par les deux autres actionnaires, l’Autorité a décidé de déclarer recevable la demande de mise en œuvre d’une OPR présentée par Lazard Frères Gestion.

Bourrelier Group, son PDG et sa famille prennent acte de cette décision. M14 et les actionnaires issus de la famille de M. Jean-Claude Bourrelier tiennent d’emblée à préciser qu’ils détiennent ensemble, à la date de la décision de l’AMF et depuis octobre 2018, moins de 90% du capital et des droits de vote de Bourrelier Group, situation devant faire obstacle à ce qu’ils se voient imposer aujourd’hui le dépôt d’une OPR visant le solde des actions Bourrelier Group. Par conséquent, M14 et les actionnaires issus de la famille de M. Jean-Claude Bourrelier étudient actuellement l’éventualité d’un recours à l’encontre de cette décision. Le PDG de Bourrelier Group a demandé à Euronext la suspension du cours de l’action jusqu’à nouvel ordre.