Le Tanneur & Cie : projet d’OPR au prix de 4,30 € par action

Tolomei Participations et Qatar Luxury Group-Fashion (QLG), ses deux principaux actionnaires, ont signé un protocole d’accord relatif à la constitution d’une action de concert vis-à-vis de Le Tanneur & Cie et à la modification du pacte d’actionnaires en date du 29 septembre 2017, dans le cadre d’une réorganisation du Groupe Tolomei. Lire la suite

Atari : le projet d’OPA sur le bureau de l’AMF

La société Irata (anagramme d’Atari), contrôlée par M. Wade J. Rosen, a déposé, par l’entremise de Rothschild Martin Maurel, son projet d’offre visant les actions de cette société spécialisée dans le divertissement interactif. Irata, qui détient 21,17% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 0,19 €. Ce prix valorise 100% des titres à 72,7 millions d’euros et fait ressortir une prime de 45,6% sur le cours d’Atari, le 22 septembre 2022, et de 30% sur la moyenne des 90 dernières séances. A l’issue de l’offre, Irata n’a pas l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire et a pour ambition de soutenir le développement d’Atari dans ses quatre activités : jeux, hardware, licence et blockchain.

Biffa : OPA amicale du fonds Energy Capital Partners

L’offre de rachat, qui a été acceptée par le conseil d’administration de Biffa, s’élève à 410 pence par action, soit une prime instantanée de 29,4%, ce qui valorise la société à environ 1,3 milliard de livres sterling. Le groupe Biffa opère sur l’ensemble du processus de gestion des déchets, y compris la redistribution des excédents, le recyclage, le traitement, la production d’énergie, la collecte et l’élimination. Energy Capital Partners, de son côté, investit dans la transition énergétique, les infrastructures environnementales et les entreprises axées sur le développement durable depuis près de deux décennies. L’offre est plus faible qu’une précédente proposition faite par ECP en juin (445 pence par action), mais reste attractive face à la situation difficile de l’économie britannique, estiment les dirigeants de Biffa.

Technicolor met en œuvre sa scission

Technicolor a officiellement lancé la distribution de 65% des actions Technicolor Creative Studios (TCS), à la suite de la levée de l’ensemble des conditions suspensives. Un nombre total de 355.343.245 actions Technicolor ouvrira droit à la distribution en nature, de sorte que, conformément au ratio de distribution de 1 action TCS pour 1 action Technicolor, un nombre identique de 355.343.245 actions TCS sera distribué, représentant 65 % du capital social de TCS. L’admission des actions TCS aux négociations sur Euronext Paris sous le mnémonique TCHCS et la date de détachement de la distribution en nature auront lieu le 27 septembre. Et la mise en paiement (livraison des actions TCS) interviendra le 29 septembre.

Le prix de référence technique de chaque action TCS, communiqué à Euronext Paris en vue de l’ouverture de la séance du 27 septembre 2022, s’élève à 1,9539 € par action. Ce prix est purement indicatif et ne peut être utilisé pour déterminer le prix de négociation futur des actions TCS. Ce prix de 1,9539 € par action devra par ailleurs être retenu par les actionnaires de Technicolor pour déterminer la valeur fiscale des actions TCS reçues dans le cadre de la distribution en nature, en cas de vente ultérieure de ces actions.

Schneider Electric confirme une offre ferme sur Aveva

Le groupe industriel français, qui détient déjà 59,16% du capital de l’éditeur britannique de logiciels industriels, a présenté une offre ferme d’achat sur la totalité des actions non détenues. Sur la base du prix proposé (3.100 pence par action), Aveva est valorisé 9.482 millions de livres sterling et 10.154 millions en valeur d’entreprise. Lire la suite

Play Magnus Group : l’OPA amicale se déroulera du 7 septembre au 5 octobre 2022

Chess Growthco, filiale à 100% de Chess.com, s’engage à acquérir chaque action Play Magnus Group au prix unitaire de 13 couronnes norvégiennes. Ce prix fait ressortir une prime de 28,5% sur le cours du 23 août 2022 et une prime de 44,4% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date, valorisant cette application mobile d’échecs (qui porte le nom du champion du monde Magnus Carlsen) 799 millions de couronnes, soit environ 80 millions d’euros. L’initiateur a déjà reçu des pré-acceptations irrévocables, totalisant 37,38% du capital social de Play Magnus Group.


Technicolor va distribuer 65% du capital de TCS

Lors de l’assemblée générale mixte, qui s’est tenue le 6 septembre, les résolutions portant sur l’approbation de la distribution exceptionnelle de 65% du capital de Technicolor Creative Studios (TCS) sous forme de dividende en nature ont été accueillies très favorablement à plus de 99% des voix. Ainsi, sous réserve de la levée des conditions suspensives, les actionnaires de Technicolor pourront bientôt recevoir des actions TCS, conformément au ratio d’une action Technicolor Creative Studios pour une action Technicolor. Cette distribution entraînera également l’admission des actions TCS sur le marché réglementé d’Euronext à Paris.

Selon le calendrier envisagé, la cotation des actions TCS et la date de détachement de la distribution auront lieu le 27 septembre 2022 et la mise en paiement, correspondant à la livraison et l’inscription en compte des actions TCS, doit intervenir le 29 septembre 2022. Le jour de la cotation de Technicolor Creative Studios, Technicolor déploiera ses activités sous la nouvelle dénomination sociale de « Vantiva » approuvé par l’assemblée générale.

SNMVT (Monoprix) : Tunisie Retail Group lance une OPA

Cette filiale du groupe Mabrouk, de concert avec les sociétés Monogros, Ifico et Exis, a déposé un projet d’OPA visant les actions de la Société Nouvelle Maison de la Ville de Tunis (Monoprix). Le concert détenant déjà 80,45% du capital, l’offre portera sur 19,55% des actions. En attendant le dépôt officiel du projet auprès du Conseil du Marché Financier, la cotation de la valeur SNMVT est suspendue à partir du 18 août 2022 à la Bourse de Tunis.

Ted Baker : OPA amicale d’Authentic Brands Group (ABG)

A la suite d’un accord définitif, le groupe américain, propriétaire notamment des marques Reebok et Juicy Couture, va pouvoir acquérir la chaîne d’habillement britannique haut de gamme. Pour chaque action Ted Baker, ABF-Robin Bidco, une entité créée pour l’occasion, offre 110 pence, soit une prime de 18,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce. Cet accord, qui doit être validé lors de l’assemblée générale, a reçu l’aval du conseil d’administration et d’une majorité d’actionnaires. Pour rappel, Ted Baker avait lancé un processus de vente formel en avril à la suite de plusieurs marques d’intérêt.

Pfizer lance une OPA amicale sur Global Blood Therapeutics

A la suite d’un accord définitif, le géant américain de la santé va pouvoir acquérir ce laboratoire spécialisé notamment dans le domaine de la drépanocytose – maladie génétique qui affecte les globules rouges – pour une valeur d’entreprise de 5,4 milliards de dollars (dette comprise). Selon les termes de la transaction, Pfizer offrira 68,50 $ par action Global Blood Therapeutics, faisant ressortir une prime de 101,9% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq dans la séance du 3 août avant les révélations du Wall Street Journal.

Amazon lance une OPA amicale sur iRobot

Après avoir conclu un accord définitif, le géant américain de la distribution en ligne va pouvoir acquérir cette société qui commercialise les robots aspirateurs autonomes Roomba dans le cadre d’une transaction en espèces pour un montant de 1,7 milliard de dollars (dette comprise). Pour chaque action iRobot, Amazon offre 61 dollars, soit une prime de 22% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce. Après avoir acquis notamment l’application de reconnaissance vocale Alexa, les sonnettes intelligentes Ring et les haut-parleurs intelligents Echo, Amazon compte ainsi élargir sa gamme de produits et de services connectés pour la maison. À l’issue de la transaction, soumise aux conditions de clôture habituelles, Colin Angle restera PDG d’iRobot.

CS Group : OPA en vue de Sopra Steria au prix de 11,50 € par action

Le groupe Sopra Steria, spécialisé dans les activités de conseil, de services numériques et d’édition de logiciels, est entré en négociations exclusives avec les principaux actionnaires de CS Group (M. Yazid Sabeg, M. Eric Blanc-Garin, CIRA Holding et les fondateurs de Novidy’s), en vue d’acquérir un bloc représentant 65,26 % du capital de CS Group. Compte tenu des 9,80 % déjà détenus, cette opération porterait la participation de Sopra Steria à 75,06%. Lire la suite

Nextstage : projet d’offre publique alternative d’achat et d’échange

La société en commandite par action NextStage EverGreen (dont l’associé commandité unique est NextStage Partners SAS) a déposé auprès de l’AMF, par l’entreprise de BNP Paribas, un projet d’offre publique alternative visant les actions Nextstage. NextStage EverGreen s’engage à acquérir en espèces les actions non détenues au prix de 108 € par action ou en titres, à raison d’une action NextStage EverGreen remise – cette dernière n’étant pas cotée – pour une action Nextstage apportée. Lire la suite

Bluelinea : projet d’OPA simplifiée au prix de 1,15 € par action

A l’occasion de l’augmentation de capital de Bluelinea, le concert composé d’Apicil Mutuelle et d’Apicil Prévoyance a franchi en hausse le seuil de 50% et détient désormais 56,64% du capital de cette société spécialisée dans l’accompagnement à domicile des personnes âgées et en situation de handicap (bouton d’appel 24h24, bracelet d’autonomie, etc.). Lire la suite

EDF : OPA simplifiée de l’Etat à 12 € par action

L’Etat, actionnaire majoritaire d’EDF à hauteur de 84,08%, a l’intention de racheter les titres non détenus, avec pour objectif de retirer la société de la cote. Dans cette perspective, une OPA simplifiée sera lancée sur les actions non détenues, représentant 15,9% du capital, ainsi que sur 60% des Oceanes (obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles ou existantes). Lire la suite

GlaxoSmithKline (GSK) : la scission sera effective lundi 18 juillet 2022

Sous la pression d’investisseurs activistes, le géant britannique du médicament a décidé de se scinder et d’introduire son activité de soins de grande consommation (Sensodyne, Voltaren, Parodontax, Advil…) dans une nouvelle structure qui s’appelle Haleon. Les actionnaires de GSK, qui détiennent 68% du capital de cette entité, aux côtés de Pfizer (32%), se verront remettre une action Haleon pour une action détenue dans le laboratoire. A cette occasion, GSK recevra quelque 7 milliards de livres de dividendes de sa filiale, dont il conservera 6%, avant de réduire progressivement sa participation.

Bluelinea :  OPA simplifiée en vue du Groupe Apicil

Bluelinea, société spécialisée dans l’accompagnement à domicile des personnes âgées et en situation de handicap (bouton d’appel 24h24, bracelet d’autonomie, etc.), vient de réussir son augmentation de capital d’un montant de près de 8 millions d’euros.

Cette levée de fonds servira à renforcer la structure financière de la société. Elle permettra ainsi de sécuriser le remboursement des dettes financières, composées en quasi-totalité de PGE, qui s’élevaient à près de 4 millions d’euros fin 2021, et de couvrir le besoin en fonds de roulement lié à la croissance de l’activité (+51% au 1er trimestre 2022).

Le Groupe Apicil, actionnaire à hauteur de 8% du capital préalablement à cette opération, a souscrit, conformément à son intention, pour un montant total de 6.629.523 € et détient, à l’issue de l’opération, 56% du capital. A noter que la participation d’un actionnaire qui détenait 1% du capital de Bluelinea préalablement à l’augmentation de capital et n’ayant pas souscrit à celle-ci est désormais ramenée à 0,35%.

Le Groupe Apicil ayant franchi le seuil de 50% prévoit de déposer prochainement, conformément au règlement d’Euronext Growth, un projet d’offre publique d’acquisition des titres non détenus, mais à un prix non encore précisé. Vendredi 15 juillet, l’action Bluelinea a clôturé à 1,12 €, en baisse de 50% depuis le début de l’année.

En tout état de cause, Apicil en a sans aucun doute les moyens. Troisième groupe français de protection sociale, il a réalisé un chiffre d’affaires de 2,9 milliards d’euros.

Dufry et Autogrill unissent leurs forces

Le groupe suisse Dufry, spécialisé dans les boutiques hors taxes, et le groupe italien de restauration Autogrill s’associent pour donner naissance à un nouveau géant du secteur pesant 13,6 milliards de francs suisses. Avec environ 5 500 points de vente dans 1 200 aéroports et autres lieux de voyage, le nouvel ensemble desservira 2,3 milliards de passagers dans plus de 75 pays.

Edizione, holding contrôlé par la famille Benetton, transférera sa participation de 50,3% dans Autogrill à Dufry sur la base d’un rapport d’échange de 0,158 action nouvelle Dufry pour chaque action Autogrill. Par suite, Dufry lancera une OPE sur les actions Autogrill restantes, avec le même rapport d’échange que celui proposé à Edizione. Les actionnaires d’Autogrill se verront toutefois offrir une option en cash au prix de 6,33 € par action. A l’issue de la transaction, soumises aux conditions habituelles, Edizione deviendra le principal actionnaire de la nouvelle entité, avec une participation de l’ordre de 20 à 25%.

Robertet : le projet d’OPA simplifiée est dans les mains de l’AMF

Le spécialiste des produits aromatiques a déposé le 8 juillet, par l’entremise de Lazard Frères Banque et Portzamparc (BNP Paribas), un projet d’OPA simplifiée dans le cadre d’un programme de rachat par la société de ses propres actions. Robertet s’engage à acquérir un maximum de 225.989 de ses propres actions, soit 9,77% de son capital, au prix unitaire de 885 €. Les actions acquises seront affectées aux objectifs d’attribution d’actions aux salariés et de remise d’actions dans le cadre d’opérations de croissance externe.

Ce prix fait ressortir une prime de 4,7% sur le dernier cours coté avant l’annonce et valorise la société fondée en 1850, à Grasse, 1,9 milliard d’euros. Si le nombre de titres présentées à l’offre est supérieur aux 225.989 actions, il serait procédé à une réduction de la demande proportionnellement au nombre d’actions présentées. La société Maubert SA, qui détient 41,97 % du capital de Robertet, a fait part de son intention de présenter à l’offre les actions Robertet qu’elle détient, afin d’en garantir le succès. Quel que soit le nombre d’actions apportées, Maubert SA demeurera l’actionnaire de contrôle. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 juillet au 3 août 2022.

Oncodesign : projet de scission suivi d’une OPA simplifiée au prix de 14,41 €

Cette biotech spécialisée en médecine de précision a décidé de séparer ses deux branches d’activité « Service » et « Biotech ». Parallèlement, elle est entrée en négociations exclusives avec Elyan Partners pour une participation majoritaire au capital d’Oncodesign (Service) qui serait suivie du dépôt d’une OPA simplifiée. Lire la suite

Robertet : projet d’OPA simplifiée au prix de 885 € par action

Le spécialiste des produits aromatiques a approuvé, dans son principe, un projet d’OPA simplifiée qui serait réalisée dans le cadre de son programme de rachat de ses propres actions. L’offre serait libellée au prix de 885 € par action, dividende de 8 € détaché, et porterait sur un nombre maximum de 225.989 actions Robertet, représentant 9,77% du capital, étant précisé que les certificats d’investissement et de droit de vote de Robertet ne seraient pas visés.

Ce prix fait ressortir une prime de 4,7% sur le dernier cours coté avant l’annonce et valorise la société fondée en 1850, à Grasse, 1,9 milliard d’euros. Si le nombre de titres présentées à l’offre est supérieur aux 225.989 actions, il serait procédé à une réduction de la demande proportionnellement au nombre d’actions présentées. Le conseil d’administration de Robertet a désigné le cabinet Ledouble, représenté par Mme Agnès Piniot et M. Romain Delafont, en qualité d’expert indépendant afin de se prononcer sur le caractère équitable des conditions financières de l’offre.

L’offre serait financée sur la trésorerie disponible de Robertet à hauteur de 10 millions d’euros et par la souscription par Robertet d’un crédit bancaire amortissable d’un montant de 190 millions euros d’une maturité de 5 ans.

La société Maubert SA, qui détient 41,97 % du capital et 60,99 % des droits de vote théoriques de Robertet, a fait part de son intention de présenter à l’offre les actions Robertet qu’elle détient, afin d’en garantir le succès. Quel que soit le nombre d’actions apportées à l’Offre, Maubert SA demeurera l’actionnaire de contrôle de Robertet.

Par ailleurs, le Conseil d’administration a décidé de maintenir et renforcer la politique de dividende de Robertet en augmentant progressivement son ratio de distribution (dividende/bénéfice net distribuable) à environ 40% d’ici à l’exercice 2024, sous réserve des besoins exigés par ses engagements financiers et ses besoins d’investissement.

Euromoney Institutional Investor très recherchée à la Bourse de Londres

L’action de la société d’édition britannique d’informations économiques gagne 26,3%, à 1.382 pence, portant sa plus-value à près de 46% depuis le début de l’année. Suite à de récentes spéculations, le conseil d’administration d’Euromoney a confirmé avoir reçu une offre en numéraire de la part d’Astorg Asset Management au prix de 1.461 pence par action, qui fait suite à plusieurs propositions à des prix inférieurs. Le conseil d’administration « est engagé dans des discussions avec le consortium » concernant cette proposition, mais « il ne peut y avoir aucune certitude qu’une offre sera faite ou à quelles conditions ».

Shaftesbury fusionne avec Capital & Counties Properties (Capco)

Cette opération permettra de réunir « deux sociétés immobilières réputées situées dans certaines parties les plus emblématiques du West End de Londres », comme il est précisé, pour une valeur combinée de 5 milliards de livres. Les sociétés possèdent ensemble 670 immeubles comprenant des espaces commerciaux et résidentiels à Covent Garden, Carnaby, Chinatown ou encore Soho. A l’issue de la fusion, les actionnaires de Shaftesbury détiendront 53% du nouvel ensemble, baptisé Shaftesbury Capital, et ceux de Capco 47%. Le marché n’a pas été convaincu par la pertinence du projet : l’action Shaftesbury a cédé 8,68% à 531,50 pence, tandis que Capco perdait 2,37% à 148,10 pence.

Generix Group : le projet d’OPA simplifiée a été enregistré auprès de l’AMF

New Gen Holding (contrôlée par Pléiade Investissement, elle-même contrôlée au plus haut niveau par M. François Poirier) a déposé, par l’entremise d’Alantra, un projet d’OPAS visant les actions Generix Group. L’initiateur, qui détient désormais 67,18% du capital de cet éditeur de logiciels spécialisé, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 9,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 33,8% sur le cours du 22 avril 2022 et une prime de 38% sur la moyenne des cours des dernières 60 séances avant cette date. Si le seuil de mise en œuvre du retrait obligatoire est atteint, un complément de prix de 0,50 € sera versé par l’initiateur aux actionnaires ayant apporté leurs titres à l’offre. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 juillet au 10 août 2022.

ABL Diagnostics va absorber Advanced Biological Laboratories Fedialis (ABL France)

Dans ce cadre, un traité de fusion a été signé le 14 juin 2022 arrêtant les modalités économiques, financières et juridiques. Préalablement à la fusion, les actionnaires seront appelés à se prononcer sur une réduction du capital social par réduction du nominal des actions de 1 € à 0,10 €. La parité d’échange retenue dans le cadre de la fusion est de 67 actions ABL Diagnosctics pour 1 action d’ABL France.

La parité d’échange a été déterminée sur la base des valorisations respectives des deux sociétés, fixée à 3.987.879 € pour ABL Diagnostics (par référence au prix de l’offre publique clôturée le 7 janvier 2022) et à 28.040.000 € pour ABL France, sur la base d’une valorisation multicritères. Les actionnaires seront appelés à se réunir en assemblée générale mixte afin d’approuver la réduction de capital et la fusion, ainsi que la modification de l’objet social de la société en résultant.

A l’issue de ces opérations, ABL Diagnosctics sera toujours contrôlée très majoritairement par ABL SA. Dans ce cadre, ABL SA déposera auprès de l’AMF une demande aux fins de constater qu’il n’y a pas lieu au dépôt d’une offre publique de retrait.

Go-Ahead va changer d’actionnaires de contrôle

Après avoir reçu deux offres de rachat non sollicitées, le groupe britannique de transport a accepté l’une d’elles, émanant d’un consortium formé par l’opérateur de bus australien Kinetic et le spécialiste des infrastructures Globalvia Inversiones. Pour chaque action Go-Ahead, le consortium offre 1.500 pence, soit une prime de 23,8% par rapport au cours du vendredi 10 juin à la Bourse de Londres, dernière séance avant l’annonce des propositions d’achat, ce qui valorise Go-Ahead 647,7 millions de livres sterling (747 millions d’euros). Go-Ahead est l’un des principaux fournisseurs de services de bus au Royaume-Uni et l’opérateur du plus grand réseau ferroviaire de banlieue du Royaume-Uni, Govia Thameslink Railway.

Prologis lance une OPE désormais amicale sur Duke Realty

A la suite d’un accord définitif, le groupe américain Prologis, spécialisé dans la gestion d’entrepôts et de bâtiments logistiques, va pouvoir acquérir cette société d’immobilier industriel pour un montant de 26 milliards de dollars, dette comprise. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Duke Realty recevront 0,475 action ordinaire Prologis pour chaque action Duke Realty détenue (contre une proposition initiale de 0,466 action Prologis). Avec cette opération, Prologis acquiert des propriétés de haute qualité pour son portefeuille dans des zones géographiques clés, notamment le sud de la Californie, le New Jersey, le sud de la Floride, Chicago, Dallas et Atlanta. Sous réserve des conditions usuelles, cette transaction doit être finalisée au cours du 4e trimestre 2022. Prologis a une certaine habitude des acquisitions. Il a déjà acquis DCT Industrial Trust en 2018 pour 8,4 milliards de dollars et Liberty Property Trust en 2019 pour 12,6 milliards de dollars.

Kohl’s dans le giron de Franchise Group ?

A la suite d’une proposition d’achat, confirmant les informations du Wall Street Journal, la chaîne américaine de magasins est entrée en négociations exclusives avec Franchise Group (The Vitamin Shoppe, American Freight, Buddy’s Home Furnishings…) pour une période de trois semaines. Franchise Group propose d’acquérir Kohl’s pour un prix de 60 $ par action, soit une prime de 42,5% sur le dernier cours coté à la Bourse de New York (42,14 $), valorisant la société près de 7,7 milliards de dollars. Kohl’s tient toutefois à préciser, selon la formule consacrée, qu’il n’y a aucune certitude que ces discussions déboucheront sur une opération.

Turning Point Therapeutics : Bristol Myers Squibb lance une OPA amicale

A la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique américain va mettre la main sur cette biotech, spécialisée dans l’oncologie de précision au stade clinique avec un pipeline de médicaments expérimentaux, pour un montant de 3,8 milliards de dollars. Selon les termes de l’accord, BMS lancera une OPA au prix de 76 $ par action Turning Point Therapeutics, soit une prime de 122% par rapport au cours de la veille sur le Nasdaq. La transaction a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés et devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2022.

Tullow Oil va fusionner avec Capricorn Energy

Les conseils d’administration de ces deux entreprises britanniques spécialisées dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz sont parvenus à un accord pour cette opération de rapprochement valorisant le nouvel ensemble à plus de 1,4 milliard de livres, avec l’objectif de créer un « leader de l’énergie en Afrique ». Les actionnaires de Capricorn Energy recevront 3,8068 actions nouvelles Tullow Oil pour chaque titre détenu. Ils détiendront au total 47% du nouvel ensemble et ceux de Tullow Oil 53%. Tullow Oil, basée à Londres, est essentiellement présente en Afrique (Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Kenya et Mauritanie), et en Amérique du Sud. Capricorn (ex-Cairn energy), basée en Ecosse, dispose, outre la mer du Nord, d’opérations en Mauritanie et en Egypte, mais aussi en Israël, au Mexique et au Suriname.

Umanis : le projet d’offre a été enregistré auprès de l’AMF

CGI France a en effet déposé, par l’entremise de Société Générale, un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de cette société de services et de conseils informatiques. CGI France, qui détient désormais 70,59% du capital d’Umanis, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 17,15 €, valorisant l’intégralité du capital à 310 millions d’euros sur une base entièrement diluée. Ce prix représente une prime de 46% par rapport au dernier cours du 10 mars 2022 et une prime de 25,1% sur la moyenne des 60 séances avant cette date. Si les conditions réglementaires sont remplies, CGI France a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 23 juin au 13 juillet 2022.

Firmenich International veut fusionner avec DSM

Les deux entreprises ont signé un accord en vue d’une fusion afin de créer un nouveau géant des parfums, arômes et produits nutritionnels dans un secteur en phase de concentration. Les actionnaires de DSM détiendront 65,5% du nouvel ensemble DSM-Firmenich et ceux de Firmenich détiendront 34,5% et recevront 3,5 milliards d’euros en cash (sous réserve d’éventuels ajustements). Cette parité reflète une capitalisation boursière de DSM de 25,3 milliards d’euros et une valeur d’entreprise implicite ajustée de l’activité Matériaux de 21,6 milliards d’euros.

La nouvelle entité sera domiciliée en Suisse avec son siège principal à Kaiseraugst, tout en étant cotée à Euronext Amsterdam. Leurs activités seront regroupées, puis subdivisées en quatre unités dédiées pour l’une à la parfumerie et aux produits de beauté, pour l’autre aux arômes destinés à l’alimentation et aux boissons, les deux dernières étant consacrées à la santé et aux produits nutritionnels ainsi qu’à la nutrition animale.

La transaction, recommandée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, est soumise au préalable à l’autorisation des autorités de surveillance financière néerlandaises et suisses. A l’issue de ce feu vert, la fusion devrait être finalisée au cours du premier semestre 2023. Mardi 31 mai 2022, l’action DSM gagnait 8%, à 157,30 euros.

Luxottica acquiert 90,9% de Giorgio Fedon & Figli

En exécution de l’accord préliminaire conclu le 11 avril 2022, Luxottica a acquis 1.727.141 actions ordinaires de la société spécialisée dans les étuis et accessoires pour lunettes, cotée sur Euronext Growth Milan, représentant 90,9% du capital. Le prix convenu pour chaque action est égal à 17,03 € et valorise Fedon à 29,4 millions d’euros. Il fait ressortir une prime de 135% par rapport au dernier cours du 8 avril 2022 (dernière séance précédant l’annonce de l’accord), ainsi qu’une prime de 114% par rapport à la moyenne pondérée des 12 derniers mois précédant cette date. Luxottica lancera une OPA sur l’ensemble des actions non détenues au même prix de 17,03 € par action, avec une procédure de retrait obligatoire à la clé.

VMware : Broadcom lance une offre amicale de 61 milliards de dollars

A la suite d’un accord entre les deux parties, le fabricant américain de semi-conducteurs va pouvoir acquérir l’entreprise de logiciels et d’informatique à distance VMware. Selon les termes de l’accord, approuvé à l’unanimité par les conseils d’administration des deux sociétés, les actionnaires de VMware pourront choisir de recevoir 142,50 $ en espèces ou 0,2520 action Broadcom pour chaque action VMware. Le prix en espèces fait ressortir une prime de 49% par rapport au cours du 25 mai 2022, dernière séance avant la sortie des premières rumeurs de discussions entre les deux groupes.

A l’issue de la transaction, les actionnaires actuels de Broadcom détiendront 88% du nouvel ensemble et ceux de VMware 12%. Michael Dell et Silver Lake, qui détiennent respectivement 40,2% et 10% des actions VMware, ont signé des accords pour voter en faveur de l’opération. Sous réserve des approbations réglementaires et des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au cours de l’exercice 2023.

Ucar : l’OPA simplifiée a été déposée auprès de l’AMF

La société GOA LCD, contrôlée par le groupe de distribution automobile Cosmobilis, a déposé par l’entremise de Rothschild Martin Maurel un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions d’Ucar. GOA LCD, qui détient 67,12% du capital de ce spécialiste de la location courte durée, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 59,15 €.

Ce prix fait ressortir une prime de 238% par rapport au cours de clôture au 7 avril 2022 sur Euronext Growth (17,50 €), dernière séance avant la suspension, et une prime de 247% par rapport à la moyenne pondérée des 60 derniers jours avant cette date. Les sociétés Axa IARD, La Française AM et Innocap se sont engagées à apporter la totalité des actions Ucar détenues, représentant 22,52% du capital. Si les conditions requises sont remplies, GOA LCD demandera la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 23 juin au 6 juillet 2022.

Siemens Gamesa : sa maison mère veut la retirer de la cote

Le groupe allemand Siemens Energy lance une OPA volontaire sur Siemens Gamesa Renewable Energy, sa filiale spécialisée dans l’éolien contrôlée à hauteur de 67%, avec l’intention de la retirer de la cote. Siemens Energy offre 18,05 € pour chaque action SGRE, soit une prime de 27,7% par rapport au dernier cours non affecté par les rumeurs (14,13 €), le 17 mai 2022, ce qui valorise Siemens Gamesa à environ 12,3 milliards d’euros. Siemens Energy souhaite intégrer sa filiale, avec des synergies de coûts évaluées jusqu’à 300 millions d’euros par an dans les trois ans suivant l’intégration complète.

Spirit Airlines : JetBlue lance une OPA hostile

Après avoir essuyé une fin de non-recevoir, la compagnie aérienne américaine a décidé de partir à l’offensive. JetBlue demande aux actionnaires de Spirit Airlines de voter « non » à l’assemblée spéciale, chargée d’entériner la fusion avec Frontier Group Holdings, maison mère de Frontier Airlines. Dans le même temps, JetBlue lance une OPA non sollicitée pour acquérir toutes les actions Spirit Airlines au prix de 30 $ par action, soit une prime de 76,8% par rapport au cours du 13 mai 2022, valorisant la compagnie à bas coût 3,3 milliards de dollars. JetBlue se dit « tout à fait prêt à négocier une transaction consensuelle à 33 $, sous réserve de recevoir la diligence nécessaire ». La nouvelle entité réaliserait environ 11,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires, selon des estimations réalisées à partir des revenus de 2019, dernière année avant la pandémie de Covid-19 qui a fait plonger le transport aérien.

Albioma :  le projet d’OPA a été déposé auprès de l’AMF

Kyoto BidCo (contrôlée par des fonds gérés par KKR) a déposé, par l’entremise de Société Générale, un projet d’OPA visant les actions et les bons de souscription et/ou d’acquisition d’actions remboursables (BSAAR) de ce producteur d’énergies renouvelables. L’initiateur, qui ne détient aucun titre, s’engage à acquérir chaque action Albioma au prix unitaire de 50 € (dividende 2021 détaché) et chaque BSAAR au prix de 29,10 € par BSAAR. Ce prix fait ressortir une prime de 51,6% par rapport au dernier cours, avant les rumeurs de marché, le 7 mars 2022, et une prime de 46,6% par rapport à la moyenne pondérée sur les 3 derniers mois. Si les conditions sont remplies, KKR a l’intention de demander un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 23 juin au 27 juillet 2022.

Albioma est un donc producteur d’énergie renouvelable indépendant, avec une puissance installée supérieure à 1 GW, et un acteur clé de la transition énergétique. Avec 14 centrales électriques dans les départements d’Outre-mer français, à l’île Maurice et au Brésil, le groupe a développé un partenariat avec l’industrie sucrière pour produire de l’énergie renouvelable à partir de la bagasse, un résidu fibreux de la canne à sucre. Il est également leader du photovoltaïque en Outre-mer français. Enfin, conformément à sa stratégie de diversification géographique et technologique, le Groupe s’est récemment lancé dans la géothermie avec l’acquisition de deux centrales électriques en Turquie.

Philip Morris lance une OPA amicale sur Swedish Match

Les discussions auront été rondement menées. A la suite d’un accord, le géant américain du tabac, qui détient notamment les marques Marlboro et Chesterfield, va pouvoir acquérir le groupe suédois (ZYN, Longhorn, Onico, Thunder, Oliver Twist, White Owl, Cricket, etc.) afin de diversifier son offre. Pour chaque action Swedish Match, Philip Morris offre 106 couronnes suédoises, faisant ressortir une prime de 46,6% par rapport à la moyenne des cours des 90 dernières séances avant le 9 mai 2022. A ce prix, le spécialiste du snus – une poudre de tabac interdite en France – est valorisé 16 milliards de dollars sur le Nasdaq Stockholm. L’offre devrait débuter le 23 juin 2022 et expirer le 30 septembre 2022.

Prologis propose d’acquérir Duke Realty via une OPE

Le groupe américain Prologis, spécialisé dans la gestion d’entrepôts et de bâtiments logistiques, a envoyé une lettre à James B. Connor, président-directeur général de Duke Realty, en vue d’acquérir la société d’immobilier industriel pour un montant de 24 milliards de dollars. Selon les termes de la proposition, les actionnaires de Duke Realty recevraient 0,466 action ordinaire Prologis pour chaque action Duke Realty détenue. Cette contrepartie, équivalente à 61,68 $ l’action Duke Realty, représente une prime de 29% sur le cours de clôture du 9 mai 2022.

Prologis explique avoir déjà fait plusieurs propositions de rachat, accueillies soit par un certain silence, soit par un rejet. « Nous sommes persuadés que la combinaison proposée sera une transaction gagnant-gagnant pour les actionnaires des deux entreprises », a affirmé le directeur général et cofondateur de Prologis, Hamid Moghadam. Prologis a une certaine habitude des acquisitions. Il a déjà acquis DCT Industrial Trust en 2018 pour 8,4 milliards de dollars et Liberty Property Trust en 2019 pour 12,6 milliards de dollars.

Pfizer lance une OPA amicale sur Biohaven Pharmaceuticals

A la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique américain va pouvoir acquérir ce laboratoire, spécialisé dans le traitement de la migraine, pour un montant de 11,6 milliards de dollars. Pour chaque action Biohaven, Pfizer offre 148,50 $ en espèces (et 0,5 action New Biohaven, une nouvelle société cotée qui conservera les composés en développement de Biohaven). La contrepartie en espèces représente une prime de 78,1% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération et une prime de 32,9% sur la moyenne pondérée des cours des 3 derniers mois (111,70 $). Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au début de l’année 2023.

Hiolle Industries : projet d’OPA simplifiée au prix de 4,70 € par action

Un nouveau départ en perspective d’Euronext Growth. Le groupe familial Hiolle a déposé, le 4 mai 2022, via Hiolle Développement, un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de ce groupe créé en 1976, historiquement basé dans le nord de la France et spécialisé dans les services à l’industrie Lire la suite

LeoVegas : MGM Resorts International lance une OPA amicale

Le groupe de loisirs américain, qui possède notamment les plus prestigieux hôtels-casinos de Las Vegas, comme le Mandala Bay, va mettre la main sur le groupe suédois de jeux en ligne pour un montant de 607 millions de dollars. Pour chaque action LeoVegas, MGM Resorts offre 61 couronnes suédoises, soit une prime de 43,5% sur le dernier cours coté avant l’annonce. « Nous avons obtenu un succès remarquable avec BetMGM aux États-Unis et, avec l’acquisition de LeoVegas en Europe, nous allons étendre notre présence dans le domaine des jeux en ligne à l’échelle mondiale », a déclaré Bill Hornbuckle, directeur général de MGM Resorts.

Fondée en 2011 par Gustaf Hagman et Robin Ramm-Ericson, LeoVegas est l’une des principales sociétés mondiales de jeux en ligne avec des licences dans huit juridictions, principalement dans les pays nordiques et le reste de l’Europe. LeoVegas a généré 393 millions d’euros de chiffre d’affaires et 48 millions d’euros d’Ebitda ajusté au cours des douze derniers mois clos le 31 mars 2022. La période d’acceptation de l’offre commencera en juin prochain et expirera vers le mois d’août 2022.

Blackstone lance une OPA amicale sur PS Business Parks

A la suite d’un accord définitif, le géant américain du capital-investissement va pouvoir acquérir cette société immobilière cotée à la Bourse de New York. Le portefeuille de 2,5 millions de mètres carrés est composé de sites industriels, de parcs d’affaires, de bureaux traditionnels et de propriétés multifamiliales, situées principalement en Californie, à Miami, au Texas et en Virginie du Nord. Blackstone offre 187,50 $ pour chaque action PS Business Parks, faisant apparaître une prime de 11,7% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce et valorise l’entreprise 7,6 milliards de dollars. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au troisième trimestre 2022.

Itesoft : le projet d’OPA simplifiée a été déposé

CDML, actionnaire majoritaire (contrôlé par M. Didier Charpentier, président et fondateur d’Itesoft), SF2I, des actionnaires historiques et des membres du comité de direction ont déposé, par l’entremise de la Banque Delubac & Cie, un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions Itesoft. Ce concert d’actionnaires, qui détient 76,16% du capital et 85,99% des droits de vote, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 4 € (à l’exception des titres autodétenus représentant 6,40% de son capital).

Ce prix de 4 € par action fait ressortir une prime de 18,3% sur le dernier cours coté sur le compartiment C avant l’annonce de l’opération, le 30 septembre 2021, et une prime de 15,5% par rapport à la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Il valorise cette société spécialisée dans les logiciels de dématérialisation de documents près de 25 millions d’euros. A noter que l’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions d’Euronext Paris. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 10 au 24 juin 2022.

Generix Group : OPA simplifiée en vue à 9,50 € par action

Cet éditeur de logiciels spécialisé dans les solutions SaaS pour la gestion collaborative de la chaîne logistique va modifier son tour de table. Generix, ses dirigeants et Pléiade Investissement sont entrés en négociations exclusives, le 22 avril 2022, avec Montefiore Investment en vue de la conclusion d’un protocole d’investissement conduisant au dépôt d’une offre publique. Lire la suite

Tivoly : l’OPA simplifiée a été officiellement déposée

Holding Tivoly (contrôlé par Peugeot Frères Industrie) a déposé, par l’entremise de Société Générale, son projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de ce spécialiste de l’outil coupant. Holding Tivoly, qui détient à présent 73,12% du capital, s’engage à acquérir chaque action Tivoly au prix unitaire de 42,05 €. Ce prix fait ressortir une prime de 106,1% par rapport au dernier cours avant l’annonce de l’entrée en négociations exclusives (3 février 2022) et de 111,5% par rapport à la moyenne des trois derniers mois avant cette date. Le prix final a été ajusté à la hausse par rapport à l’estimation donnée (41,50 €) en fonction de certains éléments de dette nette et de besoin en fonds de roulement de Tivoly au 31 décembre 2021. Si les conditions sont remplies, Holding Tivoly a l’intention de demander la mise en œuvre d’une procédure de retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 12 mai au 3 juin 2022.

Ramsay Health Care Limited : offre indicative d’un consortium mené par KKR

Ramsay Générale de Santé a pris note du communiqué publié par Ramsay Health Care Limited, son actionnaire de référence australien coté au Sydney Stock Exchange, confirmant suite à des rumeurs de marché qu’il a reçu une offre indicative non-liante et conditionnelle de la part d’un consortium d’investisseurs financiers mené par KKR en vue de l’acquisition de 100% du capital de Ramsay Health Care Limited. Si cette opération devait être confirmée et présenter des conséquences pour les actionnaires de Ramsay Générale de Santé, dont Ramsay Health Care Limited détient indirectement 52,79% du capital, les actionnaires en seraient informés le moment venu.

Atlantia : la famille Benetton, associée au fonds Blackstone, lance une OPA au prix de 23,70 €

Edizione, holding de la famille Benetton, qui détient déjà 33,10% du groupe autoroutier et aéroportuaire italien Atlantia, a décidé de lancer l’offensive, via une entité créée à cet effet, contrôlée à 65% par Benetton et à 35% par Blackstone. Edizione propose d’acquérir chaque action Atlantia au prix de 23,70 € (dividende de 0,70 € attaché), ce qui valorise la société 19 milliards d’euros. Ce prix fait ressortir une prime de 5,3% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’offre, une prime de 24,4% sur celui du 5 avril 2022 (dernière séance avant les rumeurs d’une éventuelle opération) et une prime de 35,2% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

La famille Benetton Benetton coupe ainsi l’herbe sous le pied du géant espagnol de la construction ACS, qui s’est allié avec deux autres fonds, Global Infrastructure Partners (GIP) et Brookfield Infrastructure, pour racheter Atlantia et prendre notamment le contrôle de ses autoroutes. L’offre vise « non seulement à soutenir au mieux les projets industriels d’Atlantia », mais aussi à « préserver l’intégrité du groupe et son identité italienne », a ainsi déclaré Alessandro Benetton, président d’Edizione. L’objectif est donc de retirer Atlantia de la cote et de le mettre ainsi à l’abri d’éventuels prédateurs.

SMTPC : l’OPA simplifiée sera ouverte du 14 avril au 6 mai 2022

L’Autorité des marchés financiers a donné son feu vert, le 12 avril 2022, en prenant en compte les critiques venant d’actionnaires minoritaires, comme Quirites, société d’investissement de la famille de Pascal Quiry qui détient 1,95% du capital. Ces derniers font valoir que le prix d’offre de 27 € serait inférieur à la valeur de l’action Société Marseillaise du Tunnel Prado Carénage Lire la suite

GlaxoSmithKline (GSK) lance une OPA amicale sur Sierra Oncology

A la suite d’un accord, le géant britannique du médicament va pouvoir acquérir cette entreprise bio-pharmaceutique californienne pour 1,9 milliard de dollars, spécialisée dans les thérapies pour le traitement de formes rares de cancer. Pour chaque action Sierra Oncology, GSK offre 55 $ par action, soit une prime de 39,2% par rapport au cours de clôture du 12 avril 2022 et une prime de 63% par rapport à la moyenne des 30 dernières séances. Des actionnaires de Sierra Oncology réunissant 28% du capital sont favorables à l’opération.

GSK relève notamment que le momelotinib, traitement développé par Sierra Oncology, a le potentiel de répondre à « des besoins médicaux critiques et non satisfaits pour des patients atteints de myélofibrose et souffrant d’anémie » et « complémente l’expertise de GSK en hématologie ». Le groupe s’attend à ce que l’opération soit relutive pour le bénéfice par action ajusté en 2024, première année complète prévue des ventes de momelotinib. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être conclue d’ici au troisième trimestre 2022.

A noter que GSK a prévu pour juillet prochain la scission et l’introduction en Bourse de son activité de soins de grande consommation (marques Sensodyne, Voltaren, Panadol) dans une nouvelle entité qui s’appellera Haleon.

Fedon : OPA en vue de Luxottica Group au prix de 17,03 € par action

EssilorLuxottica, via Luxottica Group, s’apprête à acquérir 90,9% de Fedon et à entrer dans l’industrie du packaging et des étuis à lunettes. La société a conclu un accord préliminaire pour l’acquisition de 1.727.141 actions auprès des actionnaires principaux de la société cotée sur Euronext Growth Milan, correspondant à 90,9% du capital. Lire la suite

Kaseya acquiert Datto pour 6,2 milliards de dollars

A la suite d’un accord définitif, le groupe américain, éditeur de solutions logicielles pour les prestataires d’infogérance et les PME, va pouvoir acquérir Datto, spécialisé dans les solutions de sauvegarde cloud. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Datto recevront 35,50 $ par titre, faisant ressortir une prime de 23,6% sur le dernier cours coté à New York et une prime de 52% par rapport au dernier cours non affecté par les rumeurs au 16 mars 2022 (23,37 $).

La transaction sera financée par un consortium dirigé par Insight Partners, avec un investissement important de TPG Capital et Temasek, et la participation d’investisseurs notables, dont Sixth Street. Outre l’approbation unanime du conseil d’administration, un groupe d’actionnaires de Datto réunissant environ 70% du capital ont approuvé la transaction par consentement écrit. Sous réserve des conditions habituelles, celle-ci devrait être finalisée au second semestre 2022.

SailPoint Technologies Holdings : OPA amicale de Thoma Bravo

En matière de fusions & acquisitions, le secteur de la cybersécurité est particulièrement visé. Avec la montée en puissance du télétravail, les besoins en sécurité informatique se sont renforcés en effet pour les particuliers ayant installé leur bureau à domicile. Après Proofpoint, McAfee et Mandiant (opération en cours), c’est maintenant au tour de SailPoint de changer d’actionnaire majoritaire. Thoma Bravo, société de capital-investissement, spécialisée dans les secteurs des logiciels et des services technologiques, a conclu un accord en vue d’acquérir l’entreprise texane de sécurité informatique pour un montant de 6,9 milliards de dollars. Pour chaque action SailPoint, Thoma Bravo offre 65,25 $, soit une prime instantanée de 31,6% sur le dernier cours coté à New York et de 48% par rapport à la moyenne pondérée des 90 dernières séances. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au second semestre 2022. Le financement de la transaction est assuré par Golub Capital, Blackstone Credit et Owl Rock Capital.

1000mercis : l’OPA simplifiée est officiellement déposée

Positive Ympact a déposé, par l’entremise de Portzamparc (BNP Paribas) et d’Alantra, un projet d’offre publique visant les actions de cet expert en CRM digital et marketing programmatique. Positive YmpacT (contrôlée à parité par les fondateurs de 1000mercis,), qui détient 58,20% du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 30 €. Ce prix fait apparaître une prime de 28,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce et de 34,5% sur la moyenne des 60 dernières séances. Si les conditions requises sont remplies, Positive Ympact a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Ucar : projet d’OPA simplifiée de Cosmobilis à 59,15 € par action 

Le groupe de distribution automobile Cosmobilis (marques BYmyCAR, Elite Auto et Proxauto) va prendre le contrôle de cet acteur de la location courte durée, créée en 1999 et disposant de 437 agences et d’une flotte de près de 8 000 véhicules. Les deux sociétés ont signé, le 8 avril 2022, un protocole d’accord portant sur l’acquisition de l’ensemble des actions détenues par M. Jean-Claude Puerto, actionnaire de référence et fondateur d’Ucar, représentant 67% du capital, au prix de 59,15 € par action. Lire la suite

1000mercis : l’OPA simplifiée des fondateurs est imminente

Madame Yseulys Costes et Monsieur Thibaut Munier, fondateurs de la société 1000mercis, ont procédé, le 7 avril 2022, à l’apport à la société Positive YmpacT SAS de l’intégralité des actions 1000mercis qu’ils détenaient (soit un total de 1.221.218 actions apportées, réparties à parité entre les deux fondateurs) sur la base d’une valeur d’apport de 30 € par action. Lire la suite

Le groupe belge Euronav veut fusionner avec son concurrent danois Frontline

Les deux entreprises spécialisées dans le transport maritime de produits pétroliers ont signé un term sheet (lettre d’intention) en vue d’un éventuel rapprochement qui donnerait naissance au leader mondial du secteur avec une flotte comprenant 69 superpétroliers et 57 navires Suezmax. Cette opération serait réalisée sur la base d’un rapport d’échange de 1,45 action Fontline pour 1 action Euronav, valorisant cette dernière 12,50 €, afin que les actionnaires d’Euronav et de Frontline détiennent respectivement 59% et 41% du nouvel ensemble. Il est prévu qu’Euronav versera des dividendes jusqu’à 12 cents par action avant la clôture de la transaction, sans impact sur le rapport d’échange.

Brewin Dolphin : OPA amicale de Royal Bank of Canada

Suite à un accord entre les deux entreprises, Royal Bank of Canada, via sa filiale RBC Wealth Management, va pouvoir acquérir ce gestionnaire de patrimoine britannique pour un montant de 1,6 milliard de livres. Pour chaque action Brewin Dolphin, RBC propose 515 pence, reflétant une prime de 62,7% par rapport au dernier cours coté à Londres avant l’annonce. Brewin Dolphin, présent au Royaume-Uni et en Irlande, avec un réseau de plus de 30 bureaux, dispose de 59 milliards de livres sterling d’actifs sous gestion au 31 décembre 2021. Sous réserve des conditions habituelles, l’acquisition devrait être réalisée à la fin du 3e trimestre 2022.