International Paper lance une OPE amicale sur DS Smith

À la suite d’un accord, le groupe américain de papier et d’emballage va pouvoir acquérir son rival britannique dans le cadre d’une transaction structurée en titres et valorisée 5,8 milliards de livres. Pour chaque action DS Smith, International Paper offre 0,1285 action nouvelle, soit une contrepartie de 415 pence par action (sur la base des cours d’IP de 40,85 $ et de DS Smith de 281 pence et d’un taux de change GBP/USD de 1,2645). À l’issue de la transaction, qui devrait être finalisée d’ici le quatrième trimestre 2024, les actionnaires d’IP détiendraient 66,3% du nouvel ensemble et ceux de DS Smith 33,7%. L’opération rassemblera deux entreprises complémentaires pour « créer un véritable leader mondial des solutions d’emballage durable » avec des synergies « d’au moins 514 millions de dollars ».

Prysmian lance une OPA amicale sur Encore Wire

À la suite d’un accord définitif, le leader mondial dans le domaine de la technologie des câbles va pouvoir acquérir son concurrent américain pour une valeur d’entreprise de 3,9 milliards d’euros. Pour chaque action Encore Wire cotée sur le Nasdaq, Prysmian offre 290 $, soit un bonus immédiat de 11,1% et une prime de 29% par rapport à la moyenne des 3 mois précédents. Encore Wire est l’un des principaux fabricants d’une large gamme de fils et de câbles électriques en cuivre et en aluminium. Aux yeux de Prysmian, « le portefeuille de produits diversifié d’Encore Wire et son faible coût de production lui confèrent une position exceptionnelle pour jouer un rôle clé dans la transition vers une infrastructure énergétique plus durable et plus fiable ». En 2023, Encore Wire a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,6 milliards de dollars et un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 517 millions de dollars.

Shurgard lance une OPA amicale sur Lok’nStore

À la suite d’un accord, le spécialiste belge de la location de box de stockage va pouvoir acquérir son concurrent britannique pour un montant de 378 millions d’euros. Pour chaque action Lok’nStore, Shurgard offre 1.110 pence, soit une prime de 15,9% sur le dernier cours coté le 10 avril 2024, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 36,7% par rapport à la moyenne pondérée des cours sur les 3 mois précédents. Selon Shurgard, cette acquisition lui permettra d’accroître sa présence sur les deux marchés cibles les plus attractifs en dehors de Londres, à savoir le Sud-Est et Manchester.

Canal+ fait une offre ferme pour acquérir MultiChoice

Après avoir essuyé un premier refus, la filiale de Vivendi, premier actionnaire du groupe de télévision sud-africain, avait rehaussé le prix de sa proposition à 125 rands contre 105 rands initialement, soit une amélioration de 19%. Ce qui valorise MultiChoice à près de 2,7 milliards d’euros. Lundi 8 avril, Canal+ a annoncé avoir fait une offre obligatoire à ce prix de 125 rands. « Le groupe Canal+ est confiant quant à l’aboutissement de cette offre, dont le prix dépasse largement le minimum requis par la réglementation », a déclaré Maxime Saada, président du directoire du groupe audiovisuel.

Groupe Parot : l’OPA simplifiée de NDK est sur les rails

Le 22 décembre dernier, les actionnaires majoritaires de Groupe Parot et de NDK, maison mère du Groupe Tressol-Chabrier, sont entrés en négociations exclusives en vue de l’acquisition par NDK d’une participation représentant 77,7% du capital de cette société spécialisée dans la distribution automobile. Or, toutes les conditions suspensives ont été levées avec succès. Lire la suite

Nationwide Building Society lance une OPA amicale sur Virgin Money

À la suite d’un accord entre les conseils d’administration des deux établissements financiers, Nationwide va pouvoir acquérir Virgin Money pour un montant d’environ 2,9 milliards de livres sterling. Pour chaque action Virgin Money, Nationwide offre 220 pence par action, dont un dividende de 2 pence. Cette contrepartie représente une prime de 38% par rapport au cours du 6 mars 2024 sur le London Stock Exchange et de 40% par rapport à la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. Ce rapprochement va créer le deuxième plus grand fournisseur de prêts immobiliers et d’épargne au Royaume-Uni.

AstraZeneca lance une OPA amicale sur Fusion Pharmaceuticals

À la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique britannique va pouvoir acquérir ce laboratoire spécialisé dans les produits radiopharmaceutiques contre le cancer pour un montant pouvant aller jusqu’à 2,4 milliards de dollars. AstraZeneca offre 21 $ par action Fusion Pharma, soit une prime de 97,4% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq et un droit à recevoir 3 $ supplémentaires en fonction de la réalisation d’objectifs. Dans ce cas, la prime instantanée s’élèverait à 126%. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au deuxième trimestre 2024.

Aux yeux d’AstraZeneca, il s’agit d’une étape majeure dans son ambition de « transformer le traitement du cancer et les résultats pour les patients en remplaçant les schémas thérapeutiques traditionnels comme la chimiothérapie et la radiothérapie par des traitements plus ciblés ».


Unilever veut scinder ses activités de crème glacée

Le géant britannique de l’hygiène et de l’alimentaire envisage de séparer sa division glaces du reste de ses activités. Cette séparation créera une entreprise mondiale de premier plan, avec des marques comme Wall’s, Magnum et Ben & Jerry’s, qui ont réalisé ensemble un chiffre d’affaires de 7,9 milliards d’euros en 2023. Après la scission, qui devrait être finalisée d’ici la fin 2025, Unilever deviendra « une société plus simple et plus ciblée, exploitant quatre groupes d’activités dans les domaines de la beauté et du bien-être, des soins personnels, des soins à domicile et de la nutrition », précise le groupe. Le marché applaudit : à 10h30, sur Euronext Amsterdam, l’action Unilever gagne 3,8%, à 46,32 €.

Encavis : OPA en vue de KKR à 17,50 € par action

À la suite d’un accord, le géant américain du capital investissement va pouvoir acquérir cet exploitant allemand de parcs éoliens et photovoltaïques pour un montant de 2,8 milliards d’euros. KKR va lancer une OPA au prix de 17,50 € par action, soit une prime de 54% sur le dernier cours coté avant les premières annonces, le 5 mars 2024, et une prime de 33% par rapport à la moyenne des cours sur les 3 derniers mois avant cette date. Le groupe Viessmann interviendra en tant que co-investisseur dans le consortium dirigé par KKR. La direction d’Encavis, qui soutient l’opération, dit vouloir « passer à la vitesse supérieure et rivaliser avec les principaux acteurs européens du marché ». Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au quatrième trimestre 2024.

Nationwide offre de racheter Virgin Money

Les conseils d’administration des deux établissements financiers sont parvenus à un accord préliminaire sur les conditions clés d’une éventuelle acquisition. Selon les termes de cet accord, les actionnaires de Virgin Money recevraient 220 pence pour chaque action détenue (dont un dividende de 2 pence). Ce prix de 220 pence représente une prime de 38% par rapport au cours du 6 mars 2024 sur le London Stock Exchange et de 40% par rapport à la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date, ce qui valorise Virgin Money à environ 2,9 milliards de livres sterling. Ce rapprochement créerait « le deuxième plus grand fournisseur de prêts immobiliers et d’épargne au Royaume-Uni », font valoir les entreprises, sachant toutefois qu’« Il ne peut y avoir aucune certitude qu’une offre ferme sera faite ».

Viavi Solutions lance une OPA amicale sur Spirent Communications

À la suite d’un accord, le groupe américain coté sur le Nasdaq, un leader mondial dans le domaine des tests et mesures pour les télécommunications et des technologies optiques, va pouvoir acquérir cette société britannique spécialisée dans les solutions de test, d’assurance et de sécurité, cotée à Londres. Selon les termes de l’accord, les actionnaires recevront 172,5 pence par action Spirent Communications en espèces et un dividende spécial de 2,5 pence (au lieu d’un dividende final pour l’exercice clos le 31 décembre 2023). A ce niveau, Spirent est valorisée 1.005 millions de livres sterling. Sous réserve des conditions habituelles, l’opération devrait être finalisée au cours du second semestre 2024.

Macy’s a reçu une nouvelle offre

La chaîne américaine de magasins, qui possède l’enseigne Bloomingdale’s, a confirmé avoir reçu une proposition révisée, non sollicitée et non contraignante de la part des sociétés d’investissement Arkhouse et Brigade pour acquérir toutes les actions au prix unitaire de 24 $ contre 21 $ initialement. Un tel prix valorise Macy’s 6,6 milliards de dollars et fait ressortir une prime de 33,3% sur le cours de clôture au 1er mars dernier. Macy’s n’a pas l’intention de commenter davantage cette proposition révisée jusqu’à ce que le conseil d’administration ait terminé son examen.

Itesoft : le projet d’OPR a été déposé

La holding Iteman, qui regroupe des managers et membres de la direction d’Itesoft, a remis par l’entremise de la Banque Delubac & Cie, son projet d’offre publique de retrait visant les actions Itesoft. Iteman, qui détient désormais 95,6% du capital de cette société spécialisée dans les logiciels de dématérialisation de documents, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 4 €. Ce prix fait ressortir une prime de 10,5% par rapport au dernier cours avant l’annonce, le 11 janvier 2024, et une prime de 10% par rapport à la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

Pour mémoire, ce prix de 4 € est identique à celui proposé lors de l’OPA simplifiée qui s’est déroulée du 10 au 24 juin 2022. A l’issue de son offre, le concert détenait 87,82% du capital et 92,63% des droits de vote. Mais, dès le départ, l’initiateur avait précisé n’avoir pas l’intention de mettre en œuvre un retrait obligatoire. Les conditions étant d’ores et déjà remplies aujourd’hui, le retrait obligatoire sera demandé à l’issue de l’OPR. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 5 au 18 avril 2024.

Covivio va lancer une OPE sur sa filiale Covivio Hotels

Covivio et Generali ont signé un accord portant sur l’apport des 8,3% du capital de Covivio Hotels détenus par Generali en échange d’actions nouvelles Covivio. L’opération, soumise à approbation par le commissaire aux apports, sera réalisée sur la base d’une parité de 31 actions Covivio pour 100 actions Covivio Hotels, post détachement des dividendes 2023. Lire la suite

CIFE : le projet d’OPA simplifiée a été déposé

Comme annoncé le 7 novembre 2023, Spie Batignolles, par l’entremise d’Oddo BHF, a remis à l’AMF son projet d’OPA simplifiée visant les actions de la Compagnie Industrielle et Financière d’Entreprises (CIFE), créée en 1913 et introduite en Bourse en 1920. Ce rapprochement va permettre à Spie Batignolles de renforcer sa présence internationale et ses activités sur le segment des travaux maritimes et fluviaux et à CIFE de bénéficier d’une couverture commerciale élargie.

L’initiateur, qui détient désormais 64,88% du capital et des droits de vote de CIFE (après l’acquisition d’un bloc de contrôle auprès du groupe familial Tardy), s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 61 €, sachant qu’un dividende exceptionnel de 36,66 € a été détaché le 22 décembre 2023 et mis en paiement le 17 janvier 2024. En intégrant cette distribution exceptionnelle, un actionnaire de CIFE recevrait donc 97,66 € par action, soit une prime de 76% sur le cours de CIFE au 6 novembre 2023 (55,50 €) et une prime de 67,4% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date.

A l’issue de l’offre, Spie Batignolles n’envisage pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 mars au 5 avril 2024.

Saint-Gobain en pourparlers avancés pour acquérir l’australien CSR

Le groupe français de matériaux de construction confirme avoir approché le conseil d’administration de CSR Limited, un leader australien des matériaux de construction coté à la Bourse australienne, avec une offre indicative non contraignante pour acquérir la totalité du capital de CSR par le biais d’un « scheme of arrangement » à un prix de 9 dollars australiens en espèces par action, valorisant CSR 3,6 milliards de dollars. Lire la suite

Capital One lance une OPE amicale sur Discover

À la suite d’un accord définitif, le géant bancaire américain va pouvoir acquérir ce groupe de services financiers dans le cadre d’une transaction entièrement en actions évaluée à 35,3 milliards de dollars. Ce mariage permettra ainsi de réunir deux des plus importantes sociétés de cartes de crédit des États-Unis. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Discover recevront 1,0192 action nouvelle Capital One pour chaque action Discover apportée, ce qui représente une prime de 26,6% sur la base du cours de Discover, le 16 février 2024 (110,49 $). À la clôture de l’opération prévue pour fin 2024 ou début 2025, les actionnaires de Capital One détiendront environ 60% du nouvel ensemble et ceux de Discover environ 40%.

Gilead Sciences lance une OPA amicale sur CymaBay Therapeutics

À la suite d’un accord définitif, le laboratoire pharmaceutique américain va pouvoir acquérir cette firme de biotechnologies, qui développe des traitements contre les maladies chroniques du foie. Pour chaque action CymaBay Therapeutics, Gilead Sciences offre 32,50 $, soit une prime de 26,5% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération et valorise la société basée à Newark, en Californie, à 4,3 milliards de dollars. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2024. Après l’approbation du produit candidat expérimental de CymaBay, le seladelpar, par la Food and Drug Administration (FDA), l’acquisition devrait être à peu près neutre sur le bénéfice par action en 2025 et significativement relutive par la suite.

FIEBM : le projet d’OPR a été déposé

Oddo BHF, agissant pour le compte de Titus Finance (contrôlée par Mme Marie-Catherine Sulitzer), a déposé auprès de l’AMF un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire visant les actions de la Financière et Immobilière de l’Etang de Berre et de la Méditerranée (FIEBM).

Ce projet d’offre s’inscrit dans le prolongement de l’offre publique de rachat d’actions (OPRA) dans le cadre de laquelle l’actionnaire majoritaire avait fait part de son intention de déposer postérieurement à l’OPRA un projet d’offre publique de « fermeture » au même prix (minoré d’un éventuel dividende distribué dans l’intervalle).

Titus Finance, qui détient avec Mme Sulitzer 95,21% du capital, s’engage donc à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 10,40 €. Ce prix fait ressortir une prime de 31,6% sur le dernier cours coté au 22 décembre 2023, veille de l’annonce de l’OPRA, et une prime de 34,9% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date.

A l’issue de l’OPR, la mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée dans la mesure où les conditions sont d’ores et déjà remplies. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 mars au 2 avril 2024.

Barratt lance une OPE amicale sur Redrow

A la suite d’un accord, les deux groupes britanniques de BTP vont s’unir dans le cadre d’une transaction en titres d’un montant de 2.524 millions de livres sterling. Pour chaque action Redrow, il sera offert 1,44 action nouvelle Barratt, soit une prime instantanée de 27,2% sur la base des cours des deux valeurs, le 6 février 2024, avant l’annonce de l’opération (530 pence pour Barratt, 600 pence pour Redrow). A l’issue de la transaction, les actionnaires de Barratt détiendront 67,2% du nouvel ensemble, baptisé Barratt Redrow, qui aurait généré un chiffre d’affaires global de 7.448 millions de livres au cours de l’exercice 2023.

Idsud : projet d’OPRA, rémunérée en actions FDJ, suivie d’une OPA simplifiée !

Cette société familiale fondée en 1850, qui détient des intérêts dans différents secteurs d’activité, a l’intention d’initier un projet d’offre publique de rachat visant ses propres actions cotées sur Euronext Growth. L’OPRA serait rémunérée en actions ordinaires de la Française des Jeux (FDJ), à raison de cinq actions FDJ contre une action Idsud. Pour rappel, Idsud détient 2.797.064 actions FDJ, soit 1,46% du capital. Lire la suite

Novartis lance une OPA amicale de 2,7 milliards d’euros sur MorphoSys

À la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique suisse va pouvoir acquérir le laboratoire allemand de biotechnologie qui développe un nouveau traitement prometteur contre le cancer du sang. Novartis offre 68 € par action, soit une prime de 18,5% sur le dernier cours coté sur le Xetra avant l’annonce, sachant que le titre a gagné 245% en un an. Sous réserve des conditions habituelles, notamment l’acceptation de l’offre par au moins 65% des actions, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2024. D’ici là, MorphoSys continuer à fonctionner comme une société distincte et indépendante.

Novo Holdings lance une OPA amicale sur Catalent

A la suite d’un accord, cette société d’investissement de la fondation Novo Nordisk, actionnaire majoritaire de Novo Nordisk, va pouvoir acquérir cette société américaine de sous-traitance pharmaceutique pour un montant de 16,5 milliards de dollars (en valeur d’entreprise). Pour chaque action Catalent, Novo Holdings offre 63,50 $, soit une prime de 16,5% sur le dernier cours du 2 février 2024 et une prime de 47,5% par rapport à la moyenne pondérée des 60 dernières séances avant cette date. Cette transaction, qui devrait être finalisée vers la fin de l’année 2024, s’inscrit dans la stratégie de Novo Holdings consistant à « investir dans des sociétés établies du secteur des sciences de la vie présentant un fort potentiel à long terme ».

Adeunis : Flexitron relève le prix de son OPA simplifiée

Adeunis, spécialisée dans l’internet des objets pour le bâtiment, a signé, rappelons-le, un accord relatif à l’acquisition d’une participation représentant 53,22% de son capital par Webdyn, filiale de Flexitron, un groupe international leader dans le secteur de l’IoT, ainsi que l’injection de fonds supplémentaires indispensables à la poursuite de l’activité d’Adeunis. Lire la suite

Synopsys lance une OPA géante sur Ansys

À la suite d’un accord définitif, l’éditeur de logiciels pour l’industrie des semi-conducteurs va pouvoir acquérir ce spécialiste de la simulation numérique pour un montant de 35 milliards de dollars. Et ce, afin de devenir incontournable sur le marché de l’intelligence artificielle. Selon les termes de l’accord, les actionnaires recevront 197 $ en espèces et 0,3450 action Synopsys pour chaque action Ansys, soit une contrepartie de 390,19 $, faisant ressortir une prime d’environ 29% sur la base des cours du 21 décembre et une prime de 35% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date. A l’issue de la transaction, qui devrait être finalisée au premier semestre 2025, les actionnaires d’Ansys devraient détenir 16,5% du nouvel ensemble.

Chesapeake Energy lance une OPE amicale sur Southwestern Energy

Les deux compagnies américaines entendent créer un leader dans le gaz naturel « pour fournir une énergie abordable et à faible émission de carbone afin de répondre aux besoins croissants ». Dans le cadre de cette transaction, évaluée à environ 7,4 milliards de dollars, les actionnaires de Southwestern recevront 0,0867 action Chesapeake pour chaque action Southwestern détenue. Cette contrepartie valorise Chesapeake à 6,69 $, sur la base du cours du 10 janvier, faisant ressortir une décote de 2,9%. A l’issue de la transaction, qui devrait être finalisée au deuxième trimestre 2024, les actionnaires de Chesapeake devraient détenir 60% du nouvel ensemble et les actionnaires de Southwestern 40 %.

HPE lance une OPA amicale sur Juniper Networks

Le groupe américain spécialisé dans les serveurs et les services informatiques a conclu un accord pour acquérir ce spécialiste des réseaux, l’un des grands rivaux du leader Cisco, pour environ 14 milliards de dollars. Pour chaque action Juniper Networks, Hewlett Packard Enterprise offre 40 $, soit une prime de l’ordre de 32% par rapport au cours du 8 janvier dernier, dernière séance avant la publication des premiers articles sur une éventuelle transaction. Selon HPE, l’opération devrait avoir un effet relutif sur le BPA non-GAAP et les flux de trésorerie disponibles au cours de la première année suivant la clôture.

APA Corporation lance une OPE amicale sur Callon Petroleum

A la suite d’un accord définitif, la maison mère d’Apache Corp., spécialisée dans l’exploitation d’hydrocarbures, va pouvoir acquérir cette société concurrente, présente dans le bassin permien, dans le cadre d’une transaction en actions évaluée à environ 4,5 milliards de dollars. Pour chaque action Callon Petroleum, il sera remis 1,0425 action APA, soit une valeur implicite de 38,31 $ sur la base du cours de Callon, le 3 janvier 2024, faisant ressortir une prime instantanée de 13,9%. Selon APA, la transaction, susceptible d’être finalisée au deuxième trimestre 2024, devrait avoir un effet relutif sur tous les indicateurs financiers clés.

Merck lance une OPA amicale sur Harpoon Therapeutics

L’année 2024 démarre fort sur le font des acquisitions de biotech aux Etats-Unis. Après Johnson & Johnson qui s’offre Ambrx Biopharma, c’est au tour du géant pharmaceutique Merck de mettre la main sur cette biotech californienne, spécialisée dans l’immuno-oncologie, pour un montant de 680 millions de dollars. Pour chaque action Harpoon, Merck offre 23 $, soit une prime de 118% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq. Sous réserve des conditions habituelles et du feu vert des actionnaires, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2024.

Johnson & Johnson lance une OPA amicale sur Ambrx Biopharma

A la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique américain va pouvoir acquérir cette biotech californienne pour un montant d’environ 2 milliards de dollars (1,9 milliard net de trésorerie) afin de renforcer ses positions dans le traitement du cancer. Pour chaque action Ambrx Biopharma, Johnson & Johnson offre 28 $ en espèces, soit une prime de 105% par rapport au dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait avoir lieu au premier semestre 2024. A ce stade, les actions Ambrx ne seront plus cotées sur le Nasdaq.

Chargeurs : le concert a déposé son offre

Comme annoncé le 14 décembre dernier, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et Banque Palatine, agissant pour le compte de Colombus Holding et de Colombus Holding 2, ont déposé auprès de l’AMF un projet d’OPA visant les actions Chargeurs. Le concert d’actionnaires, qui détient déjà 26,5% du capital et 29,5% des droits de vote du groupe industriel diversifié, s’engage à acquérir chaque action au prix unitaire de 12 €. Ce prix fait ressortir une prime de 34,1% sur le dernier cours coté du 14 décembre 2023 et une prime de 50,5% par rapport à la moyenne pondérée des 3 derniers mois avant cette date. Les initiateurs n’ont pas l’intention de demander un retrait de la cote. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 8 février au 13 mars 2024.

Travel Technology Interactive (TTI) : projet d’OPA simplifiée à 2,34 € par action

A la suite d’un accord, la société CitizenPlane va prendre une participation majoritaire, représentant 97,6% du capital de cet éditeur et opérateur de solutions logicielles dans le cloud, à destination du secteur du transport. Le prix de cession a été fixé à 2,34 € par action et à 1,27 € par bon de souscription d’action (BSA). Ce qui valorise l’intégralité du capital et des titres donnant accès au capital de TTI à 22,3 millions d’euros, contre une capitalisation actuelle de… 62 millions d’euros. Lire la suite

Groupe Parot : OPA simplifiée en vue de NDK à 8,83 € par action

Les actionnaires majoritaires de Groupe Parot et de NDK, maison mère du Groupe Tressol-Chabrier, sont entrés en négociations exclusives en vue de l’acquisition par NDK d’une participation majoritaire représentant 77,67% du capital de Groupe Parot. Le transfert de ce bloc de contrôle serait réalisé au prix de 8,83 € par action, valorisant cette société spécialisée dans la distribution automobile une cinquantaine de millions d’euros. Lire la suite

SII : l’OPA simplifiée est sur le bureau de l’AMF

Banque Degroof Petercam, CIC et Portzamparc (BNP Paribas), agissant pour le compte de la SII Goes On, société contrôlée par le groupe familial Huvé, ont déposé un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de la Société pour l’Informatique Industrielle. SII Goes On, agissant pour le compte d’un concert d’actionnaires, qui détient 53,12% du capital et des droits de vote, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 70 € par action. Ce prix fait ressortir une prime de 32,3% sur le dernier cours coté, le 8 décembre 2023, avant l’annonce de l’opération, et de 47,1% sur la moyenne des 60 dernières séances. Si les conditions requises sont remplies, un retrait obligatoire serait demandée.

Groupe Crit : OPA en perspective sur Openjometis à Milan

Le groupe français de travail temporaire et de services aéroportuaires a signé un contrat en vue d’acquérir les actions Openjobmetis, cotées sur le marché règlementé d’Euronext Milan et détenues par les sociétés Omniafin, M.T.I. Investimenti et Plavisgas. L’acquisition serait réalisée en numéraire à un prix de 16,50 € par action, intégralement financée sur fonds propres et porterait la participation de Groupe Crit dans Openjobmetis à 57,7% du capital. Lire la suite

Nippon Steel met la main sur US Steel

Nippon Steel met la main sur US Steel. A la suite d’un accord définitif, le premier groupe sidérurgique japonais va pouvoir acquérir l’aciériste américain, qui a composé l’indice Dow Jones des valeurs industrielles durant 92 ans, pour un montant de 14,1 milliards de dollars. Pour chaque action US Steel, Nippon Steel offre 55 dollars, soit une prime de 39,9% par rapport au dernier cours coté avant l’annonce. Pour rappel, US Steel avait rejeté en août dernier une offre de Cleveland-Cliffs, jugée « déraisonnable », d’un montant de 7,25 milliards de dollars, équivalente à 35 dollars par action. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction, qui n’est soumise à aucune condition de financement, devrait être finalisée au deuxième ou au troisième trimestre de l’année civile 2024.

Adeunis : OPA simplifiée en vue de Flexitron Group à 0,175 €

Adeunis, spécialisée dans l’internet des objets pour le bâtiment, a signé un accord relatif à l’acquisition d’une participation représentant 53,22% de son capital par Webdyn, filiale de Flexitron, un groupe international leader dans le secteur de l’IoT, ainsi que l’injection de fonds supplémentaires indispensables à la poursuite de l’activité d’Adeunis. Lire la suite

Clasquin : offre en vue de MSC Mediterranean Shipping Company

M. Yves Revol et la société Olymp, qui contrôlent Clasquin, sont entrés en négociations exclusives avec Shipping Agencies Services (SAS), filiale de MSC Mediterranean Shipping Company, leader mondial du transport maritime et de la logistique, en vue de la cession de l’intégralité de leurs actions représentant 42% du capital. Lire la suite

Alaska Air lance une OPA amicale sur Hawaiian Holdings

A la suite d’un accord définitif entre les deux conseils d’administration, la compagnie aérienne américaine va pouvoir acquérir cette société concurrente basée à Hawaï pour une valeur d’entreprise de 1,9 milliard de dollars (dette nette de 0,9 milliard comprise). Pour chaque action Hawaiian Holdings, Alaska Air propose 18 $, soit une prime de 270% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce de l’opération (4,86 $). Le nouvel ensemble ouvrira davantage de destinations et élargira le choix d’options dans toute la région du Pacifique, sur la zone continentale des États-Unis et dans le monde. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée dans les 12 à 18 mois.

Altur Investissement : projet d’OPA simplifiée à 11 € par action !

Suffren Holding, société contrôlée par M. François Lombard et sa famille, agissant de concert avec Altur Participations, a déposé ce mercredi 22 novembre, par l’entremise d’Invest Securities, un projet d’OPA simplifiée visant les actions Altur Investissement. Suffren Holding, qui détient de concert 83,54% des actions de cette société de capital investissement, s’engage à acquérir les titres non détenus au prix de 11 € par action. Lire la suite

Boiron : l’OPA simplifiée a été déposée auprès de l’AMF

Bryan, Garnier & Co, BNP Paribas et CIC, agissant pour le compte de Boiron Développement (contrôlée par le concert familial Boiron), ont déposé un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de ce laboratoire spécialisé dans l’homéopathie. Boiron Développement, qui détient désormais 75,56% du capital, s’engage à acquérir toutes les actions non détenues au prix unitaire de 39,64 €, sachant qu’un dividende exceptionnel de 10,36 € a été mis en paiement le 20 octobre 2023. Ce prix de 39,64 € fait ressortir une prime de 36% sur le dernier cours avant l’annonce du projet, le 3 juillet, et une prime de 39,2% par rapport à la moyenne des 60 dernières séances. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 13 décembre 2023 au 12 janvier 2024.

ESI Group : l’OPA a été déposée auprès de l’AMF

BNP Paribas et JP Morgan, agissant pour le compte de Keysight Technologies Netherlands, filiale du leader mondial en instrumentation de mesures, ont déposé un projet d’offre publique d’achat visant les actions de la société ESI Group. Keysight Technologies, qui détient désormais 50,56% du capital de cette société spécialisée dans les progiciels destinés à la réalisation d’essais virtuels, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 155 € par action.

Ce prix fait ressortir une prime de 72,2% sur le dernier cours de clôture, le 17 mai 2023, avant les premières rumeurs et une prime de 95,1% sur la moyenne des 3 mois précédents. À ce niveau, ESI Group est valorisée à 913 millions d’euros. Si les conditions requises sont remplies, il est prévu de procéder à un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 1er décembre 2023 au 9 janvier 2024.

Tipiak : OPA simplifiée en perspective de Terrena à 88 € par action

Les actionnaires majoritaires de ce groupe agro-alimentaire sont entrés en négociation exclusive en vue de l’acquisition par Terrena d’un bloc de contrôle représentant 77,95% du capital. Le transfert de ce bloc serait réalisé au prix de 88 € par action, valorisant cette société spécialisée dans les produits d’épicerie, les plats cuisinés surgelés, les produits traiteur pâtissier et de panification, à 80,4 millions d’euros. Lire la suite

Chevron lance une OPE amicale sur Hess

A la suite d’un accord définitif, la deuxième compagnie pétrolière des Etats-Unis derrière ExxonMobil va pouvoir acquérir sa compatriote dans le cadre d’une transaction entièrement en actions évaluée à 53 milliards de dollars. Aux termes de l’accord, les actionnaires de Hess recevront 1,0250 action nouvelle Chevron pour chaque action Hess apportée. Cette contrepartie, évaluée à 171 $ par action sur la base du cours de clôture de Chevron le 20 octobre 2023 fait ressortir une prime de 10,3% sur la moyenne des 20 dernières séances avant cette date. « La société issue du regroupement devrait accroître sa production et ses flux de trésorerie disponibles plus rapidement et pendant une période plus longue que les prévisions actuelles de Chevron sur cinq ans », explique la société. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2024.

Technicolor Creative Studios : le projet d’OPA simplifiée a été déposé

Comme prévu, Lazard Frères Banque a déposé auprès de l’AMF, pour le compte d’un concert d’actionnaires, un projet d’offre publique d’achat simplifiée visant les actions de ce leader des effets spéciaux visuels pour le cinéma, la télévision, le streaming et la publicité. Ce concert, qui détient 94,82% du capital, propose d’acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,63 €. Ce prix est équivalent au dernier cours coté sur le compartiment B d’Euronext Paris (1,6288 €) avant l’annonce, le 29 septembre, et fait ressortir une décote de 34% sur la moyenne des 60 dernières séances avant cette date. Les conditions étant déjà réunies, la mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 30 novembre au 13 décembre 2023.

Choice Hotels lance une offre hostile sur Wyndham Hotels & Resorts

Après six mois de discussions infructueuses, le groupe hôtelier (RadissonBlu, Comfort Inn, Quality, Inn, Sleep Inn, Econolodgea) a décidé de passer à l’attaque. Il lance donc une offre, composée à 45% d’actions et à 55% d’espèces, sur son concurrent présent dans 95 pays, avec des enseignes comme Ramada, Super 8, Days Inn, La Quinta et Travelodgeet. Choice propose d’acquérir chaque action Wyndham par remise de 0,324 action Choice et 49,50 $ en cash, soit une contrepartie de 90 $, reflétant une prime immédiate de 30,2% et valorisant Wyndham à 7,6 milliards de dollars. Cette offre, qui avait essuyé une fin de non-recevoir, avait été qualifiée par le conseil d’administration de Wyndham d’« opportuniste ». On voit mal comment celle-ci, devenue inamicale, pourrait recevoir maintenant son agrément.

Ober : le projet d’OPA simplifiée a été déposé

Banque Delubac & Cie, agissant pour le compte d’Ober Finances (holding de contrôle d’Ober), a déposé auprès de l’AMF son projet d’OPA simplifiée visant les actions de ce spécialiste des surfaces décoratives et techniques pour l’agencement intérieur. Ober Finances, qui détient désormais 80,88% du capital d’Ober, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 11,72 €. Ce prix extériorise une prime de 69,9% sur le cours du 11 juillet et une prime de 49,9% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois avant cette date. Si les conditions requises étaient remplies, Ober Finances a l’intention de demander un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 30 novembre au 13 décembre 2023.

Apollo lance une OPA amicale sur The Restaurant Group (TRG)

À la suite d’un accord définitif, un fonds affilié à Apollo Global Management va pouvoir mettre la main sur cette chaîne britannique de restaurants et de débits de boissons. Apollo propose d’acquérir chaque action TRG au prix de 65 pence, soit une prime de 34% par rapport au dernier cours coté à la Bourse de Londres avant l’annonce de l’opération. Ce prix valorise la totalité du capital à 506 millions de livres sterling sur une base entièrement diluée et implique une valeur d’entreprise de 701 millions de livres, avec un multiple d’environ 9 fois l’Ebitda sur les douze derniers mois au 2 juillet 2023. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée au début de l’année 2024.

Exxon Mobil lance une OPE amicale sur Pioneer Natural Resources

À la suite d’un accord définitif, le géant américain du pétrole et du gaz va pouvoir acquérir cette compagnie spécialisée dans l’extraction d’hydrocarbures et notamment de gaz de schiste. Selon les termes de l’accord, les actionnaires de Pioneer recevront 2,3234 actions ExxonMobil pour chaque action Pioneer détenue, Cette parité valorise Pioneer à 59,5 milliards de dollars, soit 253 $ par action, sur la base des cours du 5 octobre 2023, et fait ressortir une prime instantanée de 18%. Avec cette opération, qui devrait être finalisée au 1er semestre 2024, ExxonMobil renforce sa présence dans le bassin permien, riche en pétrole, qui s’étend sur l’ouest du Texas et le sud-est du Nouveau-Mexique.

Bristol Myers Squibb lance une OPA amicale sur Mirati Therapeutics

À la suite d’un accord définitif, le géant pharmaceutique américain va pouvoir acquérir ce laboratoire spécialisé dans les traitements contre le cancer, notamment du poumon, pour un montant de 4,8 milliards de dollars. Pour chaque action Mirati Therapeutics cotée sur le Nasdaq, BMS offre 58 $ en numéraire, faisant ressortir une prime de 35,2% sur le dernier cours coté avant l’annonce et une prime de 52% par rapport à la moyenne des 30 dernières séances avant la diffusion des rumeurs. Les actionnaires de Mirati recevront également un certificat de valeur garanti (CVR) non négociable, d’une valeur potentielle de 12 $ par action, après acceptation par la FDA d’un nouveau médicament. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée d’ici le premier semestre 2024.

Eli Lilly lance une OPA amicale sur Point Biopharma

À la suite d’un accord définitif, le groupe pharmaceutique américain va pouvoir acquérir ce laboratoire spécialisé dans le développement des thérapies anticancéreuses pour un montant de 1,4 milliard de dollars. Eli Lilly offre 12,50 $ pour chaque action Point Biopharma (code PNT), soit une prime de 87% par rapport au dernier cours coté sur le Nasdaq, le 2 octobre 2023, avant l’annonce de l’opération et une prime de 68% par rapport à la moyenne des cours des 30 séances précédant cette date. La transaction n’est soumise à aucune condition de financement et devrait être finalisée vers la fin 2023, sous réserve des conditions de clôture habituelles.

Technicolor Creative Studios : projet d’OPA simplifiée à 1,63 € par action

Un large groupe d’actionnaires, qui détient de concert 94,82% du capital de TCS, annonce son intention de déposer une offre publique d’achat simplifiée au prix de 1,63 € par action. Ce prix est équivalent au dernier cours coté sur le compartiment B d’Euronext Paris (1,6288 €), en baisse de 99% sur un an, et valorise ce leader des effets spéciaux visuels (pour le cinéma, la télévision, le streaming et la publicité) 42 millions d’euros. Lire la suite

Biosynex projette d’absorber Theradiag

Les conseils d’administration des deux sociétés spécialisées dans le diagnostic in vitro ont approuvé à l’unanimité le principe d’un projet de fusion par absorption de Theradiag par Biosynex. Ce projet fait suite à l’OPA réalisée par Biosynex sur Theradiag dont l’annonce des résultats définitifs est intervenue le 2 février 2023. Ce faisant, Biosynex détient 73,14% du capital de Theradiag. Le projet de fusion s’inscrit dans une démarche de rationalisation de Biosynex avec une volonté de créer un leader mondial du monitoring des biothérapies.

Selon les termes du projet de traité de fusion, la parité de fusion retenue est de 1 action Biosynex pour 7 actions Theradiag. A l’issue de l’opération, les actionnaires de Theradiag autres que Biosynex détiendront 4,69% du capital social et des droits de vote de Biosynex. La fusion prendrait effet rétroactivement au 1er janvier 2023. Le projet de fusion sera soumis à l’approbation des assemblées générales extraordinaires des deux sociétés, qui se réuniront le 15 décembre 2023.

White & Case LLP agit en tant que conseil juridique de Biosynex. Fieldfisher agit en tant que conseil juridique de Theradiag.

Cisco lance une OPA à 28 milliards de dollars sur Splunk

A la suite d’un accord définitif, le géant américain des équipements de réseaux, surnommé le « plombier de l’internet », va pouvoir acquérir le groupe californien spécialisé dans l’analyse des données « machines » (celles générées par les ordinateurs, les appareils mobiles, les objets connectés, etc.). Pour chaque action Splunk cotée sur le Nasdaq, Cisco offre 157 $ en cash, soit une prime instantanée de 31,3%. « Ensemble, nous formerons un leader mondial en matière de sécurité et d’observabilité qui exploite la puissance des données et de l’intelligence artificielle pour fournir d’excellents résultats aux clients et transformer le secteur », a déclaré Gary Steele, PDG de Splunk. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée d’ici la fin du troisième trimestre 2024.

TGS va fusionner avec PGS

À la suite d’un accord, le groupe norvégien de services pétroliers va racheter son concurrent pour 9,3 milliards de couronnes (859 millions de dollars) pour donner naissance à un poids lourd de l’acquisition de données sismiques. La transaction devrait être réalisée sous la forme d’une fusion conformément au droit des sociétés norvégien, avec une contrepartie pour les actionnaires de PGS sous la forme de 0,06829 action TGS pour chaque action PGS. Après la réalisation de la transaction, les actionnaires de TGS et PGS détiendront respectivement environ deux tiers et un tiers de la société issue du regroupement, valorisée environ 2,6 milliards de dollars. Les accords définitifs de fusion devraient être conclus en octobre 2023, avec une finalisation de la transaction attendue au premier semestre 2024, sous réserve des conditions usuelles.

Colas : projet d’OPR de Bouygues à 175 € par action

C’était devenu une Arlésienne et le marché n’y croyait plus. Faisant suite à la tenue d’un conseil d’administration le 17 septembre 2023, Bouygues annonce finalement son intention de déposer dans les prochains jours auprès de l’Autorité des marchés financiers un projet d’offre publique de retrait suivie d’un retrait obligatoire visant les titres Colas qu’elle ne détient pas, au prix de 175 € par action. À l’issue de l’offre, Colas sera retirée de la cote. Lire la suite

Sanlam Maroc : le projet d’OPA a été déposé

À la suite de la création d’une joint-venture dénommée Sanlam Allianz Africa Proprietary, détenue par Sanlam Emerging Market Proprietary et Allianz Europe, le seuil de 40% des droits de vote de la compagnie d’assurances Salam Maroc a été franchi. Et un projet d’offre publique d’achat obligatoire a été déposé auprès de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) à un prix non précisé. Selon les dispositions de l’article 31 de la loi relative aux offres publiques, l’AMMC dispose de 15 jours de Bourse pour examiner la recevabilité de ce projet. En attendant, l’AMMC a demandé à la Bourse de Casablanca de suspendre la cotation des actions.

 

Danaher lance une OPA amicale sur Abcam

À la suite d’un accord définitif, le groupe américain spécialisé dans les appareils médicaux va pouvoir acquérir ce fournisseur britannique de matériels pour les chercheurs en sciences de la vie. Pour chaque action Abcam, Danaher offre 24 $ par action, valorisant l’entreprise cotée sur le Nasdaq à 5,5 milliards de dollars. Aucune prime n’est à signaler, sachant que la valeur a gagné 57% sur les six derniers mois.

Fondée en 1998 et basée à Cambridge, Abcam propose à la communauté scientifique des anticorps, des réactifs, des biomarqueurs et des tests hautement validés pour traiter les cibles des voies biologiques essentielles à l’avancement de la découverte de médicaments, de la recherche en sciences de la vie et des diagnostics. Ses technologies sont utilisées par environ 750 000 chercheurs. Sous réserve des conditions habituelles, la transaction devrait être finalisée à la mi-2024.

Suse : OPA en vue d’un retrait du Xetra

EQT Private Equity, qui détient 79,1% du capital de ce distributeur de produits Linux via sa société holding Marcel LUX III, offre aux actionnaires minoritaires la possibilité de vendre leurs actions dans le cadre d’une offre publique volontaire d’achat. Pour chaque action Suse, EQT Private Equity offre 16 euros (acompte sur dividende compris), soit une prime de 67% sur le cours de Suse avant l’annonce de l’opération et une prime de 32% sur la moyenne des cours des 3 derniers mois.

« Plusieurs changements au cours des douze derniers mois ont eu un impact sur les performances opérationnelles et la valorisation boursière de Suse, qui ont été aggravées par la faible liquidité des actions », explique la société. En se retirant de la Bourse de Francfort, avec une nouvelle équipe de direction, Suse pourra ainsi « se concentrer pleinement sur la mise en œuvre de son programme de création de valeur ».