L'offre du jour

Christian Dior : le groupe familial Arnault dépose officiellement son offre. Rothschild & Cie Banque, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Natixis, et Société Générale, agissant pour le compte de Semyrhamis (contrôlée par le groupe familial Arnault), ont déposé auprès de l’AMF un projet d’offre publique simplifiée visant les actions Christian Dior non détenues, représentant 25,65% du capital. Ce projet d’offre se décompose en une offre mixte à titre principal, assortie, à titre subsidiaire, d’une OPA et d’une OPE, dont les termes sont les suivants :

– offre mixte principale : remise, pour 1 action Christian Dior présentée, de 172 € en numéraire et 0,192 action Hermès International détenue en portefeuille par l’initiateur ;

– offre publique d’achat à titre subsidiaire : 260 € par action Christian Dior ;

– offre publique d’échange à titre subsidiaire : remise, pour 1 action Christian Dior présentée, de 0,566 action Hermès International détenue en portefeuille par l’initiateur.

Les offres subsidiaires sont plafonnées de sorte à respecter la proportion globale de 66,11% en numéraire et 33,89% en actions Hermès International.

Les actionnaires pourront apporter leurs actions Christian Dior soit à l’offre principale, soit à l’une et/ou à l’autre des offres subsidiaires, soit à l’offre principale et à l’une et/ou à l’autre des offres subsidiaires. Dans l’hypothèse où le nombre d’actions Christian Dior apportées à l’OPA subsidiaire rapporté au nombre d’actions Christian Dior apportées à l’OPE subsidiaire ne serait pas égal à 66,11% divisé par 33,89% (soit un « ratio » de 1,95 environ), un mécanisme de réduction sera mis en place

L’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire à l’issue de l’offre, ni de demander la radiation des actions de cette société.