L'offre du jour

Grandes manœuvres en vue dans le secteur allemand de l’énergie. Au terme d’un accord de principe, RWE, premier producteur d’électricité outre-Rhin, devrait céder à E.ON sa participation de 76,8% dans Innogy au prix de 40 € par action, valorisant Innogy 22,2 milliards d’euros. En contrepartie, RWE entrerait, via une augmentation de capital, dans E.ON à hauteur de 16,67% et récupèrerait les actifs d’E.ON et d’Innogy dans le secteur des énergies renouvelables. Enfin, RWE paierait une soulte en espèces à RWE pour combler l’écart de valeur dans les échanges d’actifs.

Dès lors, E.ON lancerait une offre publique d’achat au même prix de 40 € par action Innogy, soit une prime de 15,8% sur le dernier cours coté (34,53 €), prix incluant les dividendes au titre des exercices 2017 et 2018 pour un montant total de 3,24 €.

Avec ces échanges d’actifs et de participations, E.ON pourrait ainsi se concentrer sur les réseaux dans l’électricité à tarifs réglementés et les services aux clients, tandis que RWE deviendrait le champion allemand de l’énergie verte. « Pendant des décennies E.ON et RWE ont été des rivaux acharnés, à présent ils se sont mis d’accord sur une transaction spectaculaire qui va recomposer le marché européen de l’énergie », analyse le quotidien Handelsblatt sur son site internet.

Les conseils d’administration des deux sociétés doivent encore approuver formellement la transaction qui sera soumise aux autorités réglementaires et de la concurrence et notamment la Commission européenne.