L'offre du jour

OPA, OPE, fusions, rumeurs… La synthèse de la semaine. OPR sur Futuren, OPA simplifiée sur Financière Marjos, rehaussement du prix sur Groupe Flo, OPA amicale sur Wright Medical, sans oublier les bruits de marché et les démentis (HP, Euronext, Umicore) : la semaine a été riche. Voici ce qu’il faut en retenir.

Les nouveautés

Sur Euronext Paris

Futuren : l’OPR est déposée. EDF Renouvelables et EDF Energies Nouvelles Belgium, qui détiennent de concert 90,50% du capital, s’engagent à acquérir la totalité des actions non détenues au prix unitaire de 1,15 €, valorisant ce producteur d’électricité d’origine éolienne 320 millions d’euros. Ce prix, identique à celui de l’OPA simplifiée qui s’est déroulée du 6 au 19 juillet 2017, fait ressortir une prime de 2,7% sur le cours du 30 septembre 2019, dernière séance avant l’annonce de l’offre. A l’issue de l’OPR, la mise en œuvre d’un retrait obligatoire sera demandée. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 novembre au 4 décembre 2019.

Financière Marjos (ex-Clayeux) : projet d’OPA simplifiée à 0,10 € par action. Le concert d’actionnaires, composé de Krief Group et de Park Madison Equities, qui détient une participation de 65,12% dans cette société qui n’a plus d’activité opérationnelle, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix de 0,10 €. Ce prix fait ressortir une décote de 44,4% sur le dernier cours coté avant l’annonce de l’opération. A l’issue de l’offre, l’initiateur n’a pas l’intention de mettre en œuvre de retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 novembre au 4 décembre 2019.

Groupe Flo : le prix de l’offre est désormais arrondi à 0,21 €. Pour des raisons techniques, Bertrand Restauration, qui détient désormais plus des trois quarts du capital, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix arrondi de 0,21 € au lieu de 0,208 €. Ce prix est désormais égal au cours du 5 août 2019, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et fait apparaître une prime de 0,9% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, l’initiateur a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Sous réserve du feu vert de l’AMF, l’offre devrait se dérouler du 21 novembre au 4 décembre 2019.

Sur les marchés étrangers

Wright Medical : Stryker lance une OPA amicale. Cette société américaine de technologie médicale annonce la signature d’un accord définitif en vue de l’acquisition de son concurrent, fondé en 1950. Stryker propose d’acquérir chaque action Wright Medical au prix de 30,75 $, soit une prime de 39,7% sur le dernier cours coté sur le Nasdaq avant l’annonce, valorisant le groupe 4 milliards de dollars (5,4 milliards dette comprise). Sous réserve des conditions de clôture habituelles, l’acquisition devrait être finalisée au cours du second semestre 2020 et n’aurait aucune incidence sur le résultat net par action dilué de Stryker.

Les opérations en cours

SuperSonic Imagine : l’OPA se termine mercredi 13 novembre 2019. Hologic Hub, qui détient au moins 45,92% du capital de cette société spécialisée dans l’imagerie médicale par ultrasons, s’engage à acquérir les actions non détenues au prix unitaire de 1,50 €. Ce prix fait ressortir une prime de 44,2% sur le cours du 20 juin 2019, dernière séance avant l’annonce de l’opération, et une prime de 45,2% sur la moyenne pondérée des 60 séances avant cette date. Si les conditions requises sont remplies, Hologic a l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire.

Les résultats

NR21 : Altarea pointe à 84%. A l’issue de son OPA simplifiée au prix de 1,13 € par action, cette structure contrôlée par MM. Alain Taravella, Jacques Nicolet et Jacques Ehrmann détient désormais 84,37% du capital et des droits de vote de NR21, spécialisée dans les sous-vêtements et vêtements d’intérieur. Pour rappel, Altarea n’envisageait pas de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire, ni de demander la radiation des actions d’Euronext Paris.

A savoir

Bruxelles lance une enquête sur Casino et Intermarché. La Commission européenne a ouvert une enquête formelle en matière de pratiques anticoncurrentielles afin de déterminer si les deux groupes français de grande distribution, Casino et Les Mousquetaires (Intermarché), ont coordonné leurs comportements sur le marché, en violation des règles de concurrence de l’UE.

Carrefour a reçu une offre ferme de la part de Shopinvest portant sur 100% du capital de Rue du Commerce. A la suite de cette opération, Rue du Commerce, site spécialisé dans la vente de produits high-tech en France, s’intégrera à Shopinvest, groupe e-commerce fondé en 2011, qui opère un portefeuille de 11 sites, dont les 3 Suisses. Ce projet de cession sera soumis aux instances représentatives du personnel de Rue du Commerce et aux autres conditions de réalisation usuelles.

La Française des jeux (FDJ) a lancé son introduction en Bourse sur Euronext Paris. L’opération consistera en la cession par l’Etat d’un nombre maximum de 99.320.000 actions existantes FDJ, représentant un maximum de 52% du capital. Elle comprendra notamment un placement global (clos le 20 novembre 2019), avec une fourchette indicative de prix entre 16,50 € et 19,90 € par action, et une offre à prix ouvert principalement destinée aux personnes physiques et aux détaillants FDJ (close le 19 novembre 2019), avec une fourchette indicative de prix entre 16,17 € et 19,50 € par action, et permettant la remise, sous certaines conditions, d’une action complémentaire pour dix actions achetées et conservées pendant 18 mois.

Bruits de marché

HP (Hewlett-Packard) très entourée à la Bourse de New York. L’action du groupe américain spécialisé dans les serveurs et les services informatiques s’est adjugé 5% sur la semaine, à 17,36 $, ce qui porte sa capitalisation à 23 milliards de dollars. Selon The Wall Street Journal, Xerox, qui pèse trois fois moins en Bourse, réfléchit à une offre mixte sur HP. Le dossier a été abordé mardi par le conseil d’administration de Xerox, ajoute le WSJ, qui précise que rien ne garantit que la réflexion débouchera sur une offre ferme.

Euronext dément des rumeurs de discussion. Les bruits de marché selon lesquels l’entreprise de marché discuterait d’une fusion avec son homologue espagnol BME (Bolsas y Mercados Españoles) ou avec un autre opérateur européen sont sans fondement, a déclaré Stéphane Boujnah, directeur général d’Euronext, après la publication des résultats trimestriels d’Euronext.

Umicore joue aux montagnes russes. L’action de ce groupe belge, spécialisé dans la technologie des matériaux, a bondi jusqu’à 8,8% dans la séance de vendredi, avant de clôturer sur une note stable, à 39,33 €. Un blog faisait état d’un intérêt de Total pour Umicore. Mais le mouvement spéculatif a été vite enrayé. Le groupe pétrolier français a en effet démenti « catégoriquement tout intérêt » pour le groupe belge.

L’équipe du Journal des OPA vous souhaite un week-end revigorant et vous remercie de votre fidélité.

© Médiange. Tous droits réservés