L'offre du jour

Société Française de Casinos : projet d’OPA à 1,44 € par action. Circus Casino France, branche gaming du groupe belge Ardent Group, a signé des protocoles d’accords pour acquérir 50,05% du capital de la Société Française de Casinos auprès de deux de ses principaux actionnaires, Frameliris et Foch Investissements, qui détiennent respectivement 37,05% et 13% du capital. Dans le cadre de ces cessions de blocs hors marché, le prix a été fixé à 1,44 € par action, soit une décote de 9,4% par rapport au dernier cours coté sur le compartiment C d’Euronext Paris avant l’annonce. Ce qui valorise cette société, qui exploite quatre casinos en propre situés à Châtel-Guyon, Collioure, Gruissan et Port-la-Nouvelle, 7,3 millions d’euros.

La réalisation définitive de ces acquisitions reste uniquement soumise à la levée de conditions suspensives, notamment l’obtention de l’autorisation du ministre de l’Intérieur conformément aux dispositions de l’article L. 323-3 du Code de la sécurité intérieure (les autres conditions suspensives étant usuelles).

La branche gaming d’Ardent Group compte plus de 1.000 employés et intervient principalement dans le domaine des jeux de hasard essentiellement par le biais de l’exploitation de salles de jeux, de casinos ou d’activités de jeux en ligne. Par le biais de sa filiale française Circus Casino France, elle opère déjà en France en exploitant les casinos de Briançon, Carnac, Port Leucate et d’Allevard-Les-Bains. Elle exploite, par ailleurs, depuis novembre dernier, un club de jeux dans Paris intramuros.

En cas de réalisation de ces cessions, Circus Casino France prendrait le contrôle de Société Française de Casinos et déposerait un projet d’OPA simplifiée conformément à la réglementation en vigueur, au prix de 1,44 € par action, portant sur la totalité des actions existantes non détenues. Circus Casino France a mandaté Portzamparc en qualité d’établissement présentateur de l’offre. Un expert indépendant serait alors nommé par le conseil d’administration de SFC avec pour mission de se prononcer sur le caractère équitable des conditions financières de l’offre publique.

Le dépôt de l’OPAS serait attendu dans le courant de l’année 2020. Il est précisé que Circus Casino France n’a pas l’intention de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire. Société Française de Casinos tiendra le marché informé de toute évolution significative des opérations envisagées. A la demande de la société, la cotation a été suspendue le 30 décembre après Bourse. Elle a demandé à Euronext Paris la reprise de la cotation, à l’ouverture de la Bourse de Paris, le 2 janvier 2020.