L'offre du jour

Total acquiert Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars. Les conseils d’administration de Total et de A.P. Møller – Mærsk ont approuvé l’acquisition de la  totalité du capital de la société d’exploration-production Maersk Oil & Gas, filiale à 100% de A.P. Møller – Mærsk, dans le cadre d’une transaction en actions et en dette.

L’accord prévoit que  A.P. Møller – Mærsk recevra l’équivalent de 4,95 milliards de dollars en actions Total et que Total reprendra à son compte 2,5 milliards de dollars de dette de Maersk Oil. Total émettra 97,5 millions d’actions Total destinées à A.P. Møller – Mærsk, sur la base d’un prix égal à la moyenne des cours cotés des vingt séances de Bourse ayant précédé le 21 août (date de signature), ce qui représentera 3,75% du capital social élargi de Total. De façon à consolider le partenariat créé par cette transaction en actions, Total a également offert, sous réserve de l’approbation de ses actionnaires, la possibilité d’un siège au conseil d’administration de Total à A.P. Møller Holding, principal actionnaire de A.P. Møller – Mærsk.

La transaction est désormais soumise au processus légal d’information et de consultation des instances représentatives du personnel concernées ainsi qu’à l’approbation des autorités compétentes. La finalisation de cette transaction devrait avoir lieu au premier trimestre 2018 et aura une date effective au 1er juillet 2017.

« L’acquisition de Maersk Oil offre à Total un portefeuille d’actifs d’exploration-production exceptionnellement complémentaire de celui de Total et lui permettra d’améliorer encore la compétitivité et la valeur de ses opérations dans de nombreuses régions clés grâce à des actifs en croissance  et à la mise en œuvre de synergies », explique le groupe pétrolier français dirigé par Patrick Pouyanné. Cette transaction apportera notamment à Total les bénéfices suivants :

  • L’ajout d’environ 1 milliard de barils équivalents pétrole de réserves 2P / 2C, dont 85% dans des pays OCDE (plus de 80% en Mer du Nord), contribuant à la stratégie de Total d’équilibre des risques pays de son portefeuille afin d’améliorer la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires ;
  • Une production supplémentaire, principalement constituée de liquides, de 160 000 barils équivalents pétrole par jour (bep/j) en 2018, acquise à un prix moyen de 46 000  dollars par baril par jour, offrant une forte marge avec un point mort en terme de cash-flow inférieur à 30 dollars par baril. Cette production croitra à plus de 200 000 bep/j d’ici le début des années 2020, renforçant la croissance de la production de Total, déjà au meilleur niveau parmi les majors ;
  • Des synergies opérationnelles, commerciales et financières supérieures à 400 millions de dollars  par an, notamment grâce à l’intégration des activités de Total et de Maersk Oil en Mer du Nord, zone d’excellence pour les deux entreprises ;
  • Un effet positif immédiat sur le résultat net par action (BNPA) et le cash flow par action de Total, confortant les perspectives de dividendes du Groupe.

Lorsque la transaction sera finalisée, de façon à ce que les actionnaires de Total bénéficient de l’impact positif de l’acquisition de Maersk Oil sur les résultats et cash flow du Groupe, le conseil d’administration de Total considèrera que le dividende en action soit dorénavant proposé sans décote.