Bruits de marché

EDF très entourée à la Bourse de Paris. Après avoir bondi jusqu’au 7%, l’action du fournisseur d’électricité s’adjuge 1,8%, à 14,73 €, portant sa capitalisation boursière à 44,4 milliards d’euros. Selon l’agence Bloomberg, le gouvernement français envisage de racheter les actions détenues par les actionnaires minoritaires qui représentent 16,3% du capital, l’Etat (y compris l’Epic Bpifrance) détenant 83,7% des titres. Autrement dit, il s’agirait de nationaliser EDF pour un coût de l’ordre de 8 milliards d’euros. L’Etat pourrait ainsi financer les investissements nécessaires pour entretenir ou remplacer ses réacteurs nucléaires vieillissants, tout en lui donnant les moyens de participer au développement des énergies renouvelables.