Les points sur les i

Promogim répond à Kaufman & Broad. Le communiqué de Kaufman & Broad du 20 juillet 2020 appelle de la part de Promogim Groupe les observations suivantes :

1. Il est dénoncé une tentative de prise de contrôle rampante de Promogim Groupe ; il n’en est rien, et Promogim Groupe dans sa déclaration à l’AMF du 19.05.20, lors du franchissement de seuil de 10 % du capital, a déclaré qu’il n’envisageait pas d’acquérir le contrôle de Kaufman & Broad et faisait part de sa confiance dans le management de cette entreprise.

2. Il est évoqué un problème de conflit d’intérêt ; nous pensons à l’inverse, que la présence au capital d’un actionnaire au professionnalisme et aux résultats reconnus, peut permettre la création d’une synergie bénéfique aux actionnaires et partenaires des deux parties, apportant ainsi des avantages concurrentiels complémentaires aux entreprises concernées.

3. Il est évoqué un problème de différence de culture qui opposerait un actionnariat ouvert, diversifié et mobile, à celui de Promogim Groupe, fermé et familial. Là aussi nous pensons, sans porter de jugement de valeur, que le modèle de Promogim Groupe, fondé sur des valeurs familiales de pérennité, de respect des partenaires et une vision à long terme, est au moins aussi porteur pour les actionnaires, les équipes et partenaires, qu’un modèle basé sur le court terme et la mobilité du capital.

En tout état de cause, l’objectif de Promogim Groupe, qui ne modifie pas la position exprimée dans ses récentes déclarations d’intentions, est de rechercher des créations de valeur au bénéfice de l’ensemble des actionnaires, des partenaires et des clients.

A court terme, nous pensons qu’aujourd’hui tous les efforts des équipes de management doivent être de relever les défis et opportunités posés par la conjoncture.