Les points sur les i

Veolia rappelle dimanche soir que les 29,9% qu’il possède au capital de Suez ne sont pas et ne seront pas à vendre : ils constituent la première étape de la construction inéluctable et sous contrôle français du champion mondial de la transformation écologique ; ils ne sont pas un élément de stratégie financière, déclare Veolia dans un communiqué. Et d’ajouter : tout projet qui impliquerait directement ou indirectement la cession par Veolia de sa participation au capital de Suez, ou d’autres cessions dénaturant le projet industriel que le Groupe porte, est considéré comme hostile par Veolia. « Je demeure ouvert à la discussion avec le Conseil d’administration de Suez dans le cadre du projet que je leur ai envoyé la semaine dernière », précise Antoine Frérot, PDG de Veolia.