Feu au vert

Gaumont va pouvoir lancer son OPRA. Dans sa séance du 25 avril 2017, l’AMF a examiné le projet d’offre publique de rachat de ses propres actions, déposé par BNP Paribas, agissant pour le compte de Gaumont, et l’a déclaré conforme (visa sous le n°17-173). Le producteur et distributeur de films s’engage à acquérir un maximum de 1 657 313 actions au prix unitaire de 75 euros, soit 37,43% du capital, en vue de les annuler. Ce prix fait ressortir une prime de 30,4% sur le dernier cours coté avant l’annonce et de 34,1% sur la moyenne des 3 derniers mois avant cette date.

Nicolas Seydoux, qui détient directement et indirectement (par l’intermédiaire de Cinépar qu’il contrôle), 64,59% du capital et 71,55% des droits de vote de Gaumont, a fait part de son engagement de ne pas apporter ses titres à l’offre. En conséquence, les demandes de rachat d’actions Gaumont dans le cadre de l’OPRA seront intégralement servies. Il n’est pas prévu de demander la mise en œuvre d’un retrait obligatoire sur les actions Gaumont ni de demander la radiation des actions. Une nouvelle information sera publiée pour faire connaître le calendrier de l’offre