Feu au vert

La Chine autorise le projet de rapprochement entre Essilor et Luxottica. L’autorité de la concurrence de la République populaire de Chine (la SAMR) a autorisé le projet de rapprochement entre les deux sociétés après qu’elles aient pris certains engagements relatifs à la conduite de leurs affaires en Chine. En effet, Essilor et Luxottica se sont engagés à, d’une part, informer la SAMR à propos de leurs futures acquisitions et, d’autre part, à mettre les produits et services des deux sociétés à la disposition de l’ensemble des acteurs en Chine de façon équitable.

Ces engagements s’inscrivent pleinement dans la mission du futur groupe EssilorLuxottica « d’aider chacun à mieux voir, mieux être pour profiter pleinement de la vie » (« to help people see more, be more and live life to its fullest ») et dans le modèle d’affaires ouvert prôné par les deux groupes partout dans le monde.

L’autorisation des autorités chinoises lève la dernière condition suspensive à la réalisation du projet de rapprochement entre les deux sociétés et ouvre ainsi la voie à la conclusion de la transaction. En parallèle, les deux groupes progressent également dans leurs discussions avec l’autorité de la concurrence en Turquie et visent une finalisation du rapprochement à la fin du troisième trimestre.