Lu dans la presse

Dassault soutient le rachat de Gemalto par Thales, qui crée « un vrai champion mondial dans des technologies phares comme la sécurité des paiements, la sécurité des entreprises ou l’Internet des objets », explique aux Echos Charles Edelstenne, directeur général de Dassault, principal actionnaire de Thales (aux côtés de l’Etat). Et d’ajouter : « Je ne connais pas les intentions de l’Etat, mais s’il devait se désengager de Thales, nous serions sans doute candidat pour racheter des parts. Ce qui est sûr, c’est que nous ne sommes pas vendeurs de notre part. Nous ne sommes pas venus juste pour faire une plus-value ! ».