Lu dans la presse

EDF : la question de la scission de nouveau envisagée. Dans un entretien publié par Le Monde, François de Rugy, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, estimait que le statu quo sur l’architecture d’EDF « n’est pas dans l’intérêt de l’Etat et de l’entreprise ». « La trajectoire de l’endettement (31,3 milliards en net) constitue certes un argument de poids pour réviser l’architecture EDF », explique le journal Les Echos dans un crible. « Mais il n’est pas certain que le schéma « vert » – cantonnement du nucléaire dans une société ad hoc renflouée par une entité axée sur les réseaux et les renouvelables – forme l’ouvrage le plus pérenne, quand les Allemands lui préfèrent une franche séparation entre production et distribution ».