Lu sur le Web

OPA : les cibles potentielles à acheter. Selon Andrew Garthwaite de Credit Suisse, l’activité de fusions & acquisitions devrait s’accélérer, indique lerevenu.com qui a consulté l’étude. En combinant la trésorerie disponible dans les entreprises, l’accroissement possible du levier de la dette dans les bilans et le trésor de guerre du private equity, le stratège estime à 4.300 milliards de dollars, soit 10% de la capitalisation boursière mondiale, les montants mobilisables pour réaliser de la croissance externe. « Dans la plupart des cas, il est moins onéreux pour une entreprise d’acheter un concurrent plutôt que de construire une nouvelle unité de production. Ainsi, 56% des sociétés japonaises, 29% des entreprises issues des pays émergents et 19% des groupes européens sont valorisés en Bourse en dessous de leur « valeur de remplacement » ». Parmi les cibles potentielles, Credit Suisse a un avis favorable sur les actions Actelion, Arkema, Atos, Chesapeake Energy, Devon Energy, Easyjet, Euronext, Kingfisher, Lonmin, Technip et Wolseley.