Feu au vert

Bruxelles autorise l’acquisition de GrandVision par EssilorLuxottica sous conditions. Cette décision fait suite à une enquête approfondie sur ce projet d’acquisition. EssilorLuxottica est le premier fournisseur européen et mondial de verres ophtalmiques et d’articles de lunetterie. Il détient de très nombreuses marques célèbres comme Ray-Ban et Oakley. En outre, EssilorLuxottica est actif dans la vente au détail de produits optiques, notamment en Italie et au Royaume-Uni. GrandVision est une entreprise de vente au détail d’articles de lunetterie présente à l’échelle mondiale. Elle exploite quelques-unes des plus grandes chaînes d’optique en Europe, parmi lesquelles GrandOptical et Pearle. EssilorLuxottica vend ses produits à des détaillants d’articles optiques, dont GrandVision, qui les revendent ensuite aux consommateurs finals.

L’enquête approfondie menée par la Commission européenne s’est concentrée sur les problèmes potentiels de concurrence qui pourraient résulter la combinaison de la position solide qu’EssilorLuxottica détient sur le marché de la fourniture en gros d’articles optiques, notamment de verres et d’articles de lunetterie, et de la présence de premier plan de GrandVision sur le marché de la distribution au détail de ces mêmes produits. Pour résoudre les problèmes de concurrence relevés par la Commission, EssilorLuxottica a proposé de céder une partie de ses activités de vente au détail dans chacun des pays pour lesquels la Commission avait exprimé des préoccupations (Belgique, Italie, Pays-Bas). La Commission a conclu que l’opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne pose plus de problèmes de concurrence.

Partager