Etudes et recherche

Le prix d’acquisition des PME non cotées européennes reste stable à un plus haut historique, à 10 fois l’Ebitda, selon l’Argos Indexmid-market du 2e trimestre 2019 publié par Argos Wityu et Epsilon Research. Cette stabilité masque cependant trois écarts. D’abord, on note une divergence entre les multiples payés par les acquéreurs industriels qui refluent légèrement ce trimestre à 10,3 fois l’Ebitda, et les prix payés par les fonds de capital-transmission qui restent quasiment stables à 9,5 fois l’Ebitda. Ensuite, un contraste apparaît avec les multiples des sociétés cotées du mid-market malgré leur progression à 8,8 fois l’Ebitda au 2e trimestre due à la légère hausse des indices boursiers. Enfin, un écart est relevé entre les multiples de valorisation des transactions entre 150 et 500 millions d’euros qui ont poursuivi leur progression ce trimestre, et celles entre 15 et 150 millions d’euros qui ont baissé.