Verbatim

Alès Groupe fait le point sur son activité. Au 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires du spécialiste des produits cosmétiques et capillaires s’est établi à 108,9 millions d’euros en repli de 10,4% à taux courants et de 9,4% à taux constants. Le résultat net consolidé enregistre une perte de 23,7 millions d’euros sur le semestre.  A titre de comparaison, le résultat net retraité des charges non récurrentes s’établirait à -6 millions d’euros au 30 juin 2018 (contre -6,2 millions d’euros au 30 juin 2017).

Sur la période, la consommation de trésorerie est de 25,6 millions d’euros. Cette situation est liée à plusieurs facteurs dont essentiellement une capacité d’autofinancement négative (-9,9 millions d’euros) et la hausse du BFR (dont 8 millions d’euros au titre des stocks). Au 30 juin 2018, la trésorerie s’élevait à 36,2 millions d’euros et à 24 millions d’euros au 31 août 2018 (hors prix de cession de Parfums Caron).

Dans le cadre de son plan de transformation et de son recentrage sur son cœur de métier, Alès Groupe a annoncé le 4 septembre 2018 être entrée en négociations exclusives avec Cattleya Finance S.A., holding d’investissement de Benjamin et Ariane de Rothschild, en vue de la cession de sa filiale Parfums Caron. Le prix d’une telle cession, de l’ordre de 28 millions d’euros (prix d’acquisition des titres et du compte-courant détenu par Alès Groupe dans Parfums Caron), contribuerait à court terme à rétablir les équilibres financiers du Groupe, explique la société.

Ce projet de cession reste soumis à la procédure d’information et de consultation des instances représentatives du personnel d’Alès Groupe et d’information préalable des salariés de Parfums Caron, et pourrait intervenir au cours du 4e trimestre 2018.