Verbatim

Elior pourrait reverser 350 millions d’euros à ses actionnaires. A l’issue de la transaction Areas, Elior Group se concentrerait exclusivement sur ses activités de restauration collective et de services dans six pays, devenant ainsi le 2e pure player du secteur au monde. Le Nouvel Elior pourrait s’appuyer localement sur ses fortes positions, ainsi que sur son expertise et ses marques reconnues, pour poursuivre son développement dans de nouveaux segments de marchés.

« Les perspectives de croissance du marché de la restauration collective, sa faible intensité capitalistique et le potentiel d’amélioration de sa rentabilité confèrent au Nouvel Elior un potentiel de génération de cash très significatif », explique le groupe. « Avec un bilan renforcé et un niveau de levier durablement abaissé dans une fourchette de 1,5 à 2 fois l’Ebitda, il disposerait des moyens d’assurer son développement et de redistribuer du cash à ses actionnaires ».

Ainsi, à moyen terme, Elior vise une croissance organique annuelle de 2 à 4%, une amélioration de la marge d’Ebita ajusté de 10 à 30 points de base par an et des dépenses d’investissement inférieures à 3% du chiffre d’affaires. « Le groupe pourrait reverser à ses actionnaires jusqu’à 350 millions d’euros cumulés au cours des exercices 2019-2020 et 2020-2021 sous forme de rachat d’actions ou de versement de dividendes, selon l’évolution du cours de Bourse et les opportunités de croissance externe, en fonction de la création de valeur associée ».