Verbatim

Havas : le conseil d’administration rend un avis motivé sur l’OPA simplifiée, initiée par Vivendi. Le conseil a ainsi pris connaissance du projet de note d’information de l’initiateur déposé auprès de l’AMF le 29 août 2017 portant sur les actions Havas non encore détenues par Vivendi. Le prix proposé de 9,25 euros fait ressortir une prime de 11,2% par rapport au cours moyen des actions de Havas le 10 mai 2017 (veille de l’annonce de l’offre) et une prime de respectivement 12,8% et 15,1 % par rapport au cours des trois et six mois précédant l’annonce de l’offre.

Le conseil a pris acte de la volonté de Vivendi de permettre à Havas de poursuivre ses développements et de mettre en œuvre des projets créateurs de valeur afin de proposer des offres de communication innovantes et personnalisées. Le conseil a ensuite pris connaissance des conclusions de l’expert indépendant (Cabinet Didier Kling & Associés), qu’il avait désigné dans sa séance du 8 juin 2017. Celui-ci a conclu au caractère équitable de l’offre car «le prix d’Offre est équivalent au prix payé pour l’acquisition du Bloc majoritaire »… et « fait apparaître une prime par rapport à l’ensemble des valeurs obtenues à partir des méthodes que nous avons mises en œuvre et des références que nous avons utilisées. »

Deux administrateurs indépendants s’étaient réunis au préalable le 31 août 2017 avec l’expert indépendant afin de prendre connaissance de ses premières conclusions et d’échanger avec lui. Un compte-rendu de cette réunion a été présenté au conseil de ce jour, aux termes duquel ces administrateurs indépendants ont recommandé l’apport à l’offre. Eu égard notamment au caractère équitable de l’offre attesté par l’expert, le conseil a considéré que l’offre était réalisée dans l’intérêt de Havas, de ses salariés et de ses actionnaires. Le conseil d’administration recommande aux actionnaires qui souhaitent bénéficier d’une liquidité immédiate d’apporter leurs titres à l’offre.

A noter que M. Yannick Bolloré, PDG de Havas, la société Bolloré, représentée par Mme Juliette Laquerrière et la société Financière de Sainte-Marine, représentée par M. Gilles Alix n’ont pas pris part au vote.